Vanessa Limoges /TC Media L'architecte Robert Libman a fondé et dirigé le Parti Égalité et a été maire de la Ville de Côte-Saint-Luc pendant deux mandats.

C’est officiel, l’architecte et ancien maire de Côte-Saint-Luc, Robert Libman, représentera le Parti conservateur du Canada (PCC) dans la circonscription de Mont-Royal. Un comté que les conservateurs souhaitent prendre aux libéraux aux prochaines élections fédérales.

Robert Libman l’a emporté devant son unique adversaire, l’ancienne journaliste Pascale Déry, qui a fait le saut en politique en janvier dernier.

Le troisième candidat, l’avocat Neil Drabkin, s’était rangé derrière cette dernière le 22 avril «pour donner du poids à sa candidature», avait-il expliqué.

Denis Lebel, qui invite désormais les deux candidats et leurs partisans à se rallier, considère «qu’aujourd’hui, à travers ce mouvement démocratique, c’est l’expérience de M. Libman, à l’Assemblée nationale comme en politique municipale qui a été reconnue».

Un comté «à prendre»
Près de 1700 membres conservateurs de la circonscription ont exercé leur droit de vote dimanche, un nombre qui a surpris le président de l’association conservatrice de Mont-Royal, Jocelyn Allard. «Nous comptons désormais 3000 membres. Il y a quelques années, nous n’aurions jamais pu croire à une telle mobilisation», a-t-il lancé.

Mont-Royal est la seule circonscription de l’île de Montréal où le parti de Stephen Harper s’est classé deuxième lors des dernières élections, avec près de 36% des voies. Un bon résultat que les conservateurs veulent transformer en victoire le 19 octobre prochain.

Le départ du député libéral Irwin Cotler, élu dans Mont-Royal depuis 16 ans, crée une ouverture pour les conservateurs, qui «espèrent que Mont-Royal sera la première de plusieurs circonscriptions montréalaises pour le parti de Stephen Harper», souligne M. Lebel.

Un homme politique d’expérience
Architecte de formation, ancien responsable du développement urbain au comité éxecutif et «grand manitou» du plan d’urbanisme actuel de la Ville de Montréal, M. Libman considère qu’il pourrait être un atout pour Montréal à Ottawa.

Selon lui, l’un des grands défis que rencontrera la Ville de Montréal au cours des prochaines années est celui de ses infrastructures.

«Avec le nouveau pont Champlain, l’échangeur Turcot, le super hôpital, le Blue Bonnets, Montréal relèvera de grands défis et malheureusement, il y a parfois une déconnexion entre Ottawa et Montréal, dit-il. Ottawa ne comprend pas toujours les enjeux montréalais.»

Selon le ministre Lebel, en plus de son expérience, M. Libman tirera de gros avantages de son parti : «Il y a une importante communauté juive à Mont-Royal. Le support total du gouvernement conservateur envers Israël favorisera aussi sa candidature».

La circonscription de Mont-Royal, qui a élu les conservateurs pour la dernière fois en 1935, comprend les villes de Hampstead, Mont-Royal et Côte-Saint-Luc ainsi qu’une partie de Montréal située dans l’arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce. La circonscription, où près de 45% des habitants parlent l’anglais, compte aussi une importante communauté juive.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!