Sylvain Gagnon Philippe Roy

Le maire de Ville de Mont-Royal, Philippe Roy, soutient que les Villes ont besoin de plus de sources de financement et suggère notamment que les Villes puissent générer des profits.

«Avant les responsabilités des Villes ne tenaient qu’au déneigement, aux poubelles et à la propreté. Maintenant, les citoyens ne voient plus la Ville uniquement comme un fournisseur de services, nous devons offrir un milieu de vie, un plan de développement durable, un plan de protection de l’eau, il faut même s’assurer du développement économique de notre Ville», explique M. Roy.

Selon lui, les municipalités comptent de plus en plus de responsabilités et en ayant que l’impôt foncier comme source de revenu, elles n’y arrivent plus.

Ce qui n’est pourtant pas le cas de VMR qui au terme de son exercice financier 2014 dégage un excédent budgétaire de plus de 7.5M$.  Sans compter que le futur mégacentre Royalmount devrait générer d’importantes retombées foncières.

«À VMR on ne peut pas se plaindre et le Royalmount va emmener une nouvelle assiette financière pour les 20-25 années à venir, mais ça ne change pas que si nous avons plus de responsabilités, nous voulons aussi avoir de nouvelles entrées d’argent», soutient-il.

Propositions audacieuses
Philippe Roy aimerait que les Villes puissent devenir partenaires en matière de développement économique.

«Actuellement, la Ville n’a pas le droit de faire de l’argent. Nous aimerions pouvoir faire des profits en s’associant avec nos entreprises et pour ensuite, pouvoir redonner l’argent aux citoyens» – Philippe Roy

Il se dit aussi tanné que le gouvernement du Québec doive approuver les emprunts que désirent faire VMR pour financer ses projets et croit que les banques ont tout en leur pouvoir pour prendre ces décisions.

«On nous demande d’être experts dans plein de domaines, soutient-il. Alors nous sommes aussi prêts à être plus autonomes.»

Le premier-ministre, Philippe Couillard, annonçait jeudi devant 1200 délégués qu’il s’engageait à «redéfinir les relations entre le gouvernement et les municipalités pour [les] reconnaître comme des véritables gouvernements de proximité». Il s’est également engagé à ne pas transférer aux municipalités de nouveaux pouvoirs sans que celles-ci aient les revenus en conséquence.

C’est sur le thème «Municipalités, sources d’énergie» que les 94ièmes assises annuelles de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) se sont tenues au Palais des congrès à Montréal, du 21 au 23 mai.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!