James Hajjar Jean-Philip Cornellier.

Le Québec a fait son retour sur le circuit du Professional Golfers Association of America (PGA) Tour, après une longue absence de sept ans grâce au jeune golfeur Jean-Philippe Cornellier. Le jeune homme de 24 ans, qui a pu se comparer aux plus grands golfeurs à la fin juin, n’a désormais qu’un seul but: revenir sur ce circuit le plus rapidement possible.

«Ça été une expérience incroyable pour moi, s’exclame Jean-Philip Cornellier. C’est tellement enrichissant de côtoyer les meilleurs joueurs au monde pendant une semaine, de discerner les différences entre mon jeu et le leur et d’observer leur méthode d’entraînement.»

Son entraîneur est fier qu’il se soit rendu si loin dans la course. «Il a dû se qualifier parmi les meilleurs joueurs. C’est un gros exploit», explique celui qui l’entraîne depuis neuf ans, Pierre Dugas.

Le fait de s’être fait éliminer à la moitié du parcours n’affecte en rien sa motivation. «Même s’il y a des bonnes et des mauvaises parties et qu’il faut constamment refaire ses preuves, je ne voudrais pas faire autre chose, explique-t-il. J’ai frappé ma première balle à 14 ans et depuis, je sais que je veux devenir pro.»

Des qualités de champion
Sur le circuit de la PGA, Jean-Philip frappait ses balles pour une première fois devant une foule de plus de 40 000 personnes. «Étonnement, je me suis senti assez en contrôle», confie-t-il.

Son entraîneur, qui a enseigné le golf à 18 000 personnes dans les 40 dernières années et associé à l’équipe de golf des Carabins depuis avril 2004, explique que «Jean-Philip présente des traits de personnalité qui intéressent grandement un entraîneur de haut niveau: son contrôle, son éthique de travail et surtout sa passion pour son sport».

Selon M. Dugas, Cornellier frappe la balle aussi loin, sinon plus loin que les professionnels du PGA Tour. «Ce qu’il doit faire, c’est simplement s’adapter aux différents terrains de la PGA, connaître les verts qui sont d’une extrême rapidité et travailler son jeu court», précise-t-il.

Pierre Dugas qui décrit le golf comme un sport de développement à long terme indique que les grands joueurs de la PGA ont en moyenne entre 33 et 35 ans. «Jean-Philip sera à son apogée dans cinq ou six ans», spécifie-t-il.

L’athlète désire obtenir sa carte pour le circuit Web.com Tour, le site idéal pour voir les étoiles montantes de ce sport qui aspirent à la PGA. «Me qualifier est réaliste, mais le calibre de jeu est très élevé», précise-t-il.

Jean-Philippe Cornelier, classé parmi les dix meilleurs joueurs amateurs québécois depuis trois ans, a été le capitaine des Carabins golf de l’Université de Montréal de 2011 à 2013. Il possède aussi un diplôme en kinésiologie de cette même université.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!