Collaboration spéciale Un frêne infesté par l'agrile, situé près de l'hippodrome à VMR.

Depuis le 10 juin, une trentaine de citoyens ont bénéficié du programme incitatif d’aide financière de la Ville de Mont-Royal qui rembourse la moitié des coûts des traitements contre l’agrile du frêne sur ses terrains privés.

«Pour l’instant, pas besoin de mettre en place des mesures additionnelles à celles déjà prévues, explique le responsable des communications de VMR, Alain Côté. Les citoyens veulent conserver leurs frênes et désirent les faire traiter.»

Le programme d’aide financière pour les résidents, entré en vigueur le 21 avril, prévoyait que 20 000$ soient investis dans les travaux exécutés sur des terrains privés en 2015. Les traitements au TreeAzin, réalisés par l’entrepreneur Roger Martel, ont coûté 12 000$ jusqu’ici, dont 6000$ ont été remboursés aux Monterois.

Près d’une vingtaine de propriétaires sont actuellement sur la liste d’attente, alors qu’une soixantaine de dossiers sont en attente, «cela signifie que l’accroche-porte a été laissé au domicile, mais que la Ville n’a pas encore eu de feed-back», souligne M. Côté.

Beaucoup de frênes à VMR
Les nombreux jours de pluie et le secteur industriel qui compte de nombreux petits boisés ont fait prendre un peu de retard aux recenseurs qui réalisent l’inventaire des frênes depuis le mois de juin.

«Les recenseurs font au maximum 70 maisons par jour, à ce rythme, le recensement devrait se terminer au début du mois d’août», spécifie le responsable des communications.

Au début du mois de juillet, 223 frênes avaient été inventoriés et répertoriés sur les terrains privés de VMR. «Nous pensons qu’il y aura de 500 à 600 frênes privés de répertoriés d’ici la fin de l’été», renchérit-il.

Les propriétaires de VMR ont jusqu’au 31 août 2015 pour faire traiter leur frêne.

Depuis le 21 avril, une dizaine de frênes ravagés par l’agrile ont été abattus. Des arbres qui devront obligatoirement être remplacés par un nouvel arbre, autre qu’un frêne.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!