Les copropriétés existantes de VMR sont de loin les plus grandes de l’île de Montréal, en plus d’être celles qui ont connu la plus forte hausse de leur prix au pied carré l’année dernière.

Sur les 23 villes et arrondissements analysés par la firme de recherche immobilière JLR Solutions foncières, c’est à Villeray/Saint-Michel/ Parc-Extension et à Ville Mont-Royal que les plus hautes augmentations de prix au pied carré ont été notées en 2014, avec des hausses de 4%, nous apprend le Rapport des copropriétés au pied carré sur l’île de Montréal.

«Le bassin de copropriétés est assez faible à VMR, explique l’économiste Joanie Fontaine. Il y a eu 67 transactions l’année dernière comprenant le neuf et la revente, ainsi une seule transaction peut avoir un impact assez grand.» À titre d’exemple, Mme Fontaine souligne que sur l’île de Montréal, en 2014, 6327 copropriétés ont été revendues.

Georges Bardagi, courtier immobilier agréé qui oeuvre à VMR depuis 1991, souligne aussi que le marché de la copropriété est limité, mais soutient qu’il y a toujours un besoin pour des projets de condos neufs avec des plus grandes unités à Mont-Royal.

«Cette demande est très forte à VMR parce que nous avons beaucoup de propriétaires de maisons de grande valeur qui veulent rester dans le quartier et qui se dirigent vers un condo une fois à la retraite», indique-t-il.

Des variations partout
Le prix au pied carré varie grandement selon les secteurs, passant de 176$ le pied carré à Dollard-des-Ormeaux à 388$ à Ville-Marie et 381$ à VMR.

En 2014, le prix au pied carré à VMR était 20% plus élevé que le prix médian de Montréal qui était de 304$.

Sur cinq ans, les prix ont augmenté partout sur l’île de Montréal. Le prix médian au pied carré a augmenté entre 2009 et 2012 passant de 250$ à 304$. «Mais dans les deux dernières années, les prix se sont stabilisés sur l’île», explique Joanie Fontaine, économiste chez JLR.

Taille des condos
À Montréal, la taille médiane des copropriétés est de 942 pieds carrés.

Ville de Mont-Royal se situe encore une fois au sommet du classement avec des copropriétés qui ont une taille médiane de 1355 pieds carrés.

«À VMR, 73% du parc immobilier a été construit avant 1961, souligne Mme Fontaine. Le parc est assez vieux et à l’époque, c’était moins à la mode de construire des 31/2 pour personne seule.»

Ce qui explique que le bassin de condos existants présente majoritairement de grandes unités.

Marché difficile à Montréal?
«Pour l’ensemble de Montréal, à la fin de 2014, les copropriétés neuves qui n’étaient toujours pas vendues étaient plus nombreuses qu’en 2013, explique Joanie Fontaine. Alors, c’est certain que c’est plus difficile pour la revente.»

Toutefois, une étude sur le prix des maisons et sur les prévisions du marché réalisée par Royal LePage, publiée le 14 juillet, indique que les ventes de biens immobiliers ont augmenté de façon importante au cours du dernier trimestre.

«La hausse des ventes a été importante sur l’Île de Montréal, où elles ont atteint 24% et 7,0% pour les propriétés unifamiliales et les appartements en copropriété», peut-on lire dans le rapport.

Une hausse de 12% a aussi été observée dans le marché du condo de luxe du Grand Montréal au dernier trimestre.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!