Vanessa Limoges /TC Média Dans le cadre du projet de Corridor écologique Darlington, une dizaine de pots ont été déposés sur ce terrain de gravelle, adjacent aux jardins communautaires de Côte-des-Neiges.

Asphalte, béton, gravelle, le chemin Bates qui frôle les territoires de Côte-des-Neiges, Ville de Mont-Royal et Outremont manque de couleur, mais d’ici quelques années les responsables du développement durable de l’Université de Montréal entendent métamorphoser ce décor.

Trois pots installés sur Darlington à l'intersection de l'avenue de Soissons là, où le ciment et l'asphalte s'alternent.

Trois pots installés sur Darlington à l’intersection de l’avenue de Soissons là, où le ciment et l’asphalte s’alternent.

Même si aucun budget ne lui a été accordé cette année, le projet de Corridor écologique Darlington est déjà bien visible. Dans les derniers mois, près d’une cinquantaine de pots de verdure ont fait leur apparition le long de la rue Darlington, entre le HEC et le parc Darlington, grâce à l’implication, d’Alexandre Beaudoin, conseiller en biodiversité pour le vice-rectorat de l’UdeM, de quelques stagiaires et citoyens dévoués.

«Si vous voulez avoir une ville créative, enlevez un zéro à votre budget, si vous voulez avoir une ville durable, enlevez deux zéro à votre budget, lance Alexandre Beaudoin, qui a initié le projet, en citant Jaime Lerner, urbaniste et homme politique brésilien. Ce projet avance plus vite que prévu parce qu’il sort des sentiers battus.»

Les pots de couleur installés là, où se forment par exemple des îlots de chaleur, ont été fournis par la Ville, alors que les plants ont été donnés par des gens de la communauté.

«Désormais, il y a des familles de toutes les origines, qui jardinent dans nos pots, c’est une bonne façon de permettre aux citoyens de se réapproprier des espaces qui étaient autrefois déserts», lance M. Beaudoin en parlant du parc Darlington.

10418974_1442619479393363_1589998668402315725_n

La place Darlington, le dernier point du parcours pour le moment.

Un projet d’envergure
Différentes initiatives permettront à ce corridor vert de prendre de l’expansion chaque année et ce, jusqu’à ce que le nouveau campus Outremont soit terminé.

«On veut installer des arbres en pots, à des endroits qui ont bien besoin de verdure, pour créer de petites forêts spontanées. On veut aussi demander aux propriétaires de transformer leurs surfaces gazonnées en jardins.»

L’apogée du projet est de ramener à la surface le ruisseau Rimbault, enfoui sous la rue Darlington. «C’est audacieux, mais ça permettrait de désengorger le réseau d’assainissement souterrain de Montréal à travers un réseau de jardins et de bassins d’orage», explique M. Beaudoin.

Le terrain désaffecté qui se trouve à l’angle du chemin Bates et de la rue Darlington, aux abords de la voie ferrée du Canadien Pacific, sera lui aussi métamorphosé. «En ce moment, cet espace ne sert strictement à rien, on veut plutôt y installer des petites usines de transformation alimentaire, du cinéma sous les étoiles, etc.»

DSC_0368

Le terrain désaffecté, situé à l’angle du chemin Bates et de la rue Darlington, sera complètement revitaliser par ce corridor vert.

Le développement d’un réseau cyclable sur cet axe est également au menu.

Certains organismes, écoles, installées le long de ce corridor ont déjà été sollicités pour participer au projet.

«Jusqu’ici aucun citoyen n’a laissé tomber son pot de jardinage et l’année prochaine, nous mettrons même une remise à la disposition des citoyens pur qu’ils puissent y emprunter les outils nécessaires au jardinage», explique M. Beaudoin.

DSC_0371

Alexandre Beaudoin explique qu’il serait parfait d’aménager une piste cyclable aux abords de la voie ferrée du CP, laquelle mènerait jusqu’au futur Site Outremont.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!