Afin d’aborder les enjeux locaux pendant la présente campagne électorale, TC Media a invité les candidats des principaux partis à présenter leur point de vue chaque semaine sur des enjeux locaux.

Cette semaine, nous voulions savoir quel était pour les cinq candidats de la circonscription d’Outremont quel était selon eux l’enjeu prioritaire.

Leur réponse, de maximum 150 mots, est publiée intégralement. La participation des candidats n’est pas obligatoire.

Rachel Bendayan, Parti libéral

Justin visits the riding of Outremont in Montreal with LPC candiAprès avoir cogné à plus de 10 000 portes pour discuter des préoccupations des résidents d’Outremont, une chose est certaine : l’insécurité économique prédomine. Les gens craignent de perdre leur emploi, de ne pas avoir assez d’économies pour leur retraite, et de voir le niveau de vie de leurs enfants et petits-enfants diminuer. La relance économique est l’enjeu prioritaire. Le Canada est en récession. Il faut investir dans notre économie pour relancer la croissance. À Outremont, pour soutenir l’économie locale, les investissements prioritaires doivent être faits dans les infrastructures communautaires, dans nos artères commerciales, dans le transport en commun, dans la recherche scientifique et dans les technologies vertes. Le Parti libéral du Canada est le seul parti à vouloir investir dans notre économie locale, contrairement aux plateformes conservatrices et NPD, axées sur l’austérité. Ces investissements auront un impact immédiat dans l’amélioration du quotidien des citoyens et favoriseront l’essor économique d’Outremont.

Roger Galland Barou, Bloc québécois

Ce dont la circonscription d’Outremont a réellement besoin, c’est d’un député qui sera exclusivement au service de RogerGallandBarou_OUTses citoyens. Depuis trop longtemps, la circonscription d’Outremont est considérée comme acquise à des partis qui y installent leur chef ou un candidat-vedette et qui, une fois élu, ne se préoccupe plus des enjeux locaux. Je pense notamment aux problèmes d’accès à la propriété pour les familles de la classe moyenne, à la pauvreté préoccupante et à ses effets sur le logement, la santé et l’éducation, notamment dans l’ouest de la circonscription. Je constate aussi, comme tout le monde, une incohérence manifeste dans la gestion des travaux de voie publique qui portent atteinte à l’économie locale. Autant de dossiers qui méritent un député à temps plein. Je serais ce député totalement dédié et engagé auprès des citoyens et citoyennes d’Outremont qui méritent d’être écoutés et servis au quotidien. Comme l’ensemble des Québécois, Outremont a tout à gagner avec un député du Bloc Québécois.

Rodolphe Husny, Parti conservateur

Rudy HusnyOutremont étant majoritairement résidentiel, vos emplois et la prospérité économique de votre famille dépend de notre économie. Ma priorité est la protection et la création d’emplois, votre sécurité financière et la compétitivité de nos entreprises pour qu’on continue de prospérer dans un Canada plus fort. Je veux barrer la route aux augmentations de taxes et d’impôts de mes adversaires. Ce n’est pas le moment de renoncer à l’équilibre budgétaire, à nous replonger en déficit avec des nouvelles dépenses irréfléchies et à freiner l’attraction d’investissements créateurs d’emplois, tel que voulu par mes adversaires. Notre gouvernement a un plan, qui n’augmente pas les impôts et qui supporte nos familles et nos ainées directement, avec le fractionnement des revenus et la prestation universelle pour la garde d’enfants. Je veux qu’on continue à investir dans les logements sociaux et nos infrastructures, comme nous avons fait à l’Université de Montréal et la gare de triage.

Thomas Mulcair, NPD

Il est primordial de redonner espoir et confiance en l’avenir aux résidents d’Outremont. Pour y parvenir, nous Thomas_Mulcairdevons; leur offrir une économie florissante qui créé des emplois à temps plein, stables et bien rémunérés, qui ne laisse personne sur le bas-côté et qui favorise l’innovation et les technologies vertes ; Lutter contre les changements climatiques et protéger notre environnement ; Abroger la loi « antiterroriste » C-51 ; Conclure un accord stable avec Montréal pour investir dans le transport en commun, les infrastructures et le logement abordable ; Défendre nos services publics comme Postes Canada et Radio-Canada ; Instaurer une réglementation rigoureuse dans le domaine du transport ferroviaire ; Renforcer les normes en matière de sécurité alimentaire ; Consolider notre régime public de pensions et protéger nos régimes privés ; Collaborer avec le Québec pour améliorer notre système de soins de santé.

 

Le candidat du Parti Vert, Francois Pilon, n’a pas répondu à la question de TC Média.

 

 

 

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!