Afin d’aborder les enjeux locaux pendant la présente campagne électorale, TC Media a invité les candidats des principaux partis à présenter leur point de vue chaque semaine sur des enjeux locaux.

Cette semaine, nous voulions savoir ce que vos candidats comptaient faire pour favoriser le logement social dans la circonscription de Mont-Royal?

Leur réponse, de maximum 150 mots, est publiée intégralement. La participation des candidats n’est pas obligatoire.

Jade Bossé Bélanger, Bloc québécois
J_Bosse_BelangerAlors que la construction de nouveaux logements se concentre surtout sur le développement de condominiums, plusieurs personnes parmi les plus vulnérables peinent à se trouver un logement de qualité à un prix abordable. Nous ne pouvons rester les bras croisés et nous devons intervenir. Pour ce faire, le gouvernement fédéral doit cesser de se désengager et prendre ses responsabilités à l’égard des personnes moins nanties de notre société. C’est pourquoi le Bloc québécois réclame depuis des années un investissement annuel à la hauteur de 400 millions pour la rénovation, l’entretien et la construction de logements sociaux, en plus de maintenir les sommes de 1,7 milliards pour les conventions actuelles. Dans ce dossier comme dans tous les autres, nous réclamons également du fédéral qu’il respecte les champs de compétence des provinces et qu’il accepte de négocier avec Québec afin de lui verser les sommes nécessaires.

Anthony Housefather,Parti libéral
anthony new social media pictureL’absence de logement abordable rend plus difficile pour les Canadiens et Canadiennes la recherche d’un travail, la conservation d’un emploi, les soins pour les enfants et ainsi de suite. Ainsi, l’accès à un logement abordable est une partie intégrante d’une économie forte. Il s’agit également d’un enjeu particulièrement important pour nos aînés qui désirent continuer à vivre au sein de leurs communautés. En tant que maire de Côte Saint Luc, je suis fier d’avoir fortement soutenu le rezonage d’un terrain, afin qu’il y soit construit un nouveau projet de logements abordables pour les aînés vivant d’un revenu fixe et faisant face à des difficultés financière en raison de l’inflation. Le Parti Libéral a annoncé un investissement de 20 milliards de dollars en 10 ans pour les logements abordables et les logements pour aînés. En tant que membre du Parlement, je voudrais travailler dur afin d’apporter des fonds à Mont-Royal pour assurer que nos résidents, y compris les personnes âgées aient accès à des logements abordables.

Mario Jacinto, NPD

MarioRimbao_NPD_VMRJ’ai grandi dans la circonscription et à l’époque j’ai pu constater que plusieurs citoyens luttaient pour obtenir un logement décent pour leurs familles. Cette situation persiste toujours, et je pense qu’il est impératif que le gouvernement fédéral intervienne pour venir en aide aux citoyens affectés. Le NPD élabore des propositions fiscales très concrètes et créatives en vue de faire construire des logements locatifs plus abordables. Je suis fier de nos actions passées qui visent à faire de l’accessibilité au logement social une priorité.  À ce sujet je me souviens du bon coup de Jack Layton, au cours de son mandat de 2005, qui a fait en sorte que le gouvernement libéral de l’époque à investisse un milliard de dollars dans le logement social. Le NPD s’engage à renouveler les accords de financement qui sont sur le point d’expirer et de proposera de nouveaux investissements pour résoudre la crise actuelle de l’accès au logement au Canada. Je ferai en sorte que, par mon biais, les citoyens qui ont besoin d’aide aient leur voix à Ottawa.

Tim Landry, Parti Vert
tim_landry_vert_VMRChaque Canadienne et chaque Canadien ont droit à un logement abordable et sécuritaire. Cela permet aux gens d’avoir une meilleure santé, de la dignité et de meilleures possibilités d’avenir. C’est un prérequis essentiel à une société équitable. Le Parti vert soutient le transfert de fonds aux gouvernements des provinces, des territoires et des municipalités pour le logement social par l’entremise du véhicule traditionnel, soit la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL). Il faut accroître les investissements dans le logement social de façon significative. Les programmes de la SCHL doivent être destinés aux collectivités qui en ont le plus besoin, et accélérés pour fournir des logements aux personnes à risque. L’efficacité énergétique doit faire partie des critères liés à la construction de ces nouveaux logements.

Robert Libman, Parti conservateur
Robert Libman_VMR_Mont-Royal est une circonscription qui a toujours été dynamique et constamment à la recherche d’amélioration. Il est évident que le logement social est un enjeu important et délicat. Dans la plupart des cas, il n’en revient qu’à la province et à la ville pour légiférer dans ces dossiers. Cependant, je peux vous assurer que je m’engage à travailler très fort afin de piloter ce type de dossier et me servir de mon expérience d’architecte pour venir en aide à ceux dans le besoin. Au lendemain de notre victoire, je débuterai immédiatement la création de liens avec les responsables à la ville de Montréal et ceux au niveau provincial. Notre gouvernement conservateur a toujours été sensible aux Canadiens les plus vulnérables et à leurs besoins. Nous avons une expérience déjà établie sur la lutte contre le problème de logements abordables, et nous allons en faire plus. Les canadiens seront toujours notre priorité.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!