Isabelle Bergeron /TC Media L'avenue Bernard, où le zonage devrait être modifié pour devenir exclusivement commercial.

Accusée, dans le cadre d’une séance extraordinaire du conseil, de vouloir précipiter l’adoption d’un règlement qui interdirait les lieux de cultes sur les artères commerciales, la mairesse d’Outremont se défend de procéder trop rapidement dans ce dossier.

Les séances extraordinaires du conseil ne sont pas les plus courues, mais celle du 16 novembre a réussi à attirer une vingtaine de citoyens qui avaient tous un point de vue très tranché sur le sujet. Pour certains interdire les lieux de culte sur Bernard et Laurier Ouest est «plus que nécessaire» alors que pour d’autres, cela ne sert qu’à discriminer une communauté.

«Est-ce que les élues vont se laisser intimider par la communauté hassidique?», «Est-ce que cette consultation publique pourrait être strictement réservée aux résidents d’Outremont?», «Pourquoi tient-on une séance extraordinaire aujourd’hui, ce n’est pas un peu précipité?». Les questions ont été nombreuses lors de cette séance qui n’était pas webdiffusée.

Réflexion entamée
En réponse aux questions de la conseillère Mindy Pollak, au sujet de la nécessité de tenir cette séance extraordinaire et de lancer la consultation si rapidement, la mairesse a indiqué que la réflexion était entamée depuis longtemps.

«Nous avons commencé à réfléchir à ce sujet au mois de mars, donc je ne crois pas que ce soit précipité», souligne Mme Cinq-Mars.

Par ailleurs, la première élue d’Outremont a ajouté que plusieurs autres arrondissements comme Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Anjou, Ahuntsic-Cartierville, se sont déjà penchés sur la question au cours des derniers mois.

«Personnellement j’aurais préféré repousser ça au mois de décembre, mais comme l’avis de motion a été déposé la semaine dernière, il fallait faire la consultation dans un nombre restreint de jours. Et il n’était pas question que l’on fasse ça durant la période de Noël ou de Hanoukka», tranche-t-elle.

La mairesse a également confirmé à TC Media que ce n’était pas le nouveau lieu de culte situé à l’intersection des avenues Bernard et Champagneur qui était à l’origine de la réflexion.

À la suite de cette courte séance, le premier projet de règlement a été adopté à la majorité, alors que seule la conseillère Mindy Pollak a voté contre.

Un rapport sur les lieux de culte, réalisé par le Service de l’aménagement urbain et du patrimoine d’Outremont, a permis aux élues de l’arrondissement de faire un état des lieux qui les a influencés à vouloir modifier la réglementation sur les lieux de culte dans l’arrondissement.

Le projet de règlement propose que des tronçons des avenues Bernard et Laurier Ouest aient une vocation strictement commerciale à l’avenir et qu’une zone située près de la voie ferrée à la hauteur de l’avenue Van Horne, accueille désormais les lieux de culte.

Les citoyens pourront se prononcer sur le projet de règlement, lors de la consultation publique qui se tiendra le mardi 1er décembre à 19h, au Centre communautaire intergénérationnel (CCI) d’Outremont.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!