Plus de 350 personnes, amis, famille et fans, ont rendu un dernier hommage empreint d’émotions et de rires, lundi, au chanteur et animateur Pierre Lalonde, décédé le 21 juin à Outremont des suites d’une longue maladie.

Sur le coup de 14h, une foule d’admirateurs s’est entassée à l’église St-Thomas-D’Aquin à Husdon, malgré la chaleur étouffante, afin de dire adieu au célèbre crooner québécois, de C’est le temps des vacances pour une courte cérémonie ponctuée de témoignages touchants et d’airs classiques de Beethoven et de Schubert.

Ce n’est pas toujours facile de se donner aux autres, mais durant toute ma vie, j’ai vu mon père le faire encore et encore, a raconté sa fille, Alexandra, la voix brisée par l’émotion. Il avait toujours du temps. C’était un homme intègre, loyal, avec un grand sens de l’humour. Merci à tous pour votre loyauté et votre empressement à célébrer avec nous la personne merveilleuse qu’il était.»

Le célébrant Père Roland Demers a tenu à souligner la générosité de ce «père de famille aimant. Les artistes sont là pour susciter le bonheur chez les autres. Je crois que Pierre Lalonde peut se vanter d’avoir réussi.»

Éloges

Sur le parvis de l’église, les témoignages élogieux ont abondé à propos de l’amitié et de la disponibilité sans borne du chanteur.

«C’était un gentleman, s’est souvenu son ami, le chanteur Michel Louvain. Il sera toujours dans ma mémoire. Je perds un ami. Ça m’a fait beaucoup de mal et j’ai beaucoup de misère à l’accepter. Je tenais à être là aujourd’hui, c’est très important pour moi.»

Le fondateur de Musique Plus, Pierre Marchand, renchérit. «C’est la fin d’une époque. Pour moi, Pierre Lalonde est l’image de la musique pop, du yéyé des années 60. Aujourd’hui, c’est une page qui se tourne et c’est vraiment triste. On va s’ennuyer de lui, de son charisme et de sa gentillesse.»

Pierre Lalonde, qui avait confié en 2010 être atteint de la maladie de Parkinson, a baigné dans le monde de la culture dès son plus jeune âge.  À 4 ans, il participait à l’émission de radio Café-concert Kraft à CKAC, puis il fait ses débuts à la télévision grâce à l’émission Sourire de la France  diffusée à la SRC.

Il a produit un premier 45 tours en 1962 intitulé En d’autres mots…   Sa carrière musicale a connu beaucoup de succès dans les années 1960-70. Il est notamment connu pour ses tubes Donne-moi ta bouche et Nous on est dans le vent.

Il est devenu l’idole d’une génération de Québécois quand il a animé la populaire émission Jeunesse d’aujourd’hui jusqu’en 1971.

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!