Collaboration spéciale La troupe répète une fois par semaine depuis septembre pour le grand jour.

La même pièce de théâtre, par la même troupe, sur la même scène… 43 ans plus tard! C’est le défi que se sont lancés les finissants de 1973 de l’option théâtre de l’école Paul-Gérin-Lajoie-d’Outremont. Les 16 et 17 juin, les comédiens amateurs remonteront sur les planches afin de présenter leur pièce de fin d’année de l’époque, Le Banquet, au profit de la fondation de l’école.

L’idée est venue à la troupe il y a trois ans, dans le cadre du 40e anniversaire de la première représentation.

«On a presque réussi à réunir tout le monde, autant les garçons que les filles, que nous étions allés chercher à l’école Pierre-Laporte dans le temps pour qu’elles se joignent à notre pièce, raconte le metteur en scène, Benoît Leroux. On a beaucoup de plaisir dans les répétitions. Au début, on perdait 30 minutes chaque fois parce qu’on en avait trop à se dire.»

La pièce est une adaptation collective du conte fantaisiste Bankiet du Polonais Witold Gombrowicz. «Plus personne n’avait de copie du texte. On l’a finalement retrouvé à l’Université de Yale. On l’a retravaillé un peu, notamment pour le raccourcir, mais il est assez fidèle à la version que nous avons présentée en 1973», assure M. Leroux.

Les participants invitent la communauté locale et les anciens des écoles PGLO et Pierre-Laporte à participer à une soirée unique de retrouvailles à la suite de la représentation du 17 juin.

La pièce Le Banquet sera présentée à l’Auditorium Paul-André Michaud (475, rue Bloomfield) les 16 et 17 juin à 19h. Les billets sont en vente au coût de 15$ pour la pièce et de 40$ pour le combo pièce et banquet-bénéfice.

Aussi dans Communauté :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!