Isabelle Bergeron/TC Media Les billets pour les deux départs supplémentaires se sont envolés dans l'espace de quelques heures.

Les croisières patrimoniales de Pointe-aux-Trembles, qui célèbrent cette année leur sixième année d’existence, ont de la difficulté à répondre à la demande citoyenne toujours croissante et ce, malgré l’ajout de deux nouveaux départs cette année.

Les billets qui étaient disponibles dès la mi-juin sur le site web d’Accès culture se sont envolés à peine quelques jours après leur mise en vente, laissant ainsi des dizaines de citoyens sans la possibilité de prendre part à cette activité.

«La croisière est devenue très populaire auprès de nos citoyens. Chaque année nous avons des gens qui ne peuvent pas se procurer des billets. Nous sommes de plus en plus conscients de ça», explique Suzanne Décarie, conseillère municipale.

Le projet de croisières patrimoniales, qui a vu le jour en 2010, consiste en une promenade historique sur les eaux du fleuve Saint-Laurent.

Un bateau couvert pouvant transporter jusqu’à 70 personnes parcourt les 26 kilomètres de rives du quartier de Pointe-aux-Trembles. Des animateurs passionnés d’histoire racontent alors l’histoire du secteur à partir des années 1600.

Un parcours populaire

Cette année, six départs étaient prévus dans le calendrier de l’arrondissement. Deux nouveaux ont dû être ajoutés au début du mois de juillet afin de «donner la chance à d’autres citoyens de participer», selon les explications de Luc Rousseau, directeur à la division de la culture, sport et loisir de l’arrondissement.

«Ces départs se sont remplis très vite également,  dit-il. Nous sommes un peu des victimes de notre succès car tout le monde veut y participer.»

Le projet qui coûte près de de 12 000 $ par année, est financé par l’arrondissement ainsi que par plusieurs autres commanditaires, dont l’Administration portuaire de Montréal.

«Avec l’ajout de ces deux nouveaux départs nous avons un petit déficit de 600 $. Avec les sommes que nous avons en ce moment, nous ne pouvons pas en rajouter plus», explique le fonctionnaire.

Ce dernier indique que ce sera aux élus de déterminer si d’autres sommes seront injectées dans ce projet afin de répondre à la demande des citoyens.

«Au tout début, lorsque ce projet a commencé, nous n’avions que deux départs par année. Depuis, nous avons augmenté le nombre de départs graduellement, mais c’est une décision qui concerne le conseil.»

Les discussions concernant le nouveau budget de l’arrondissement devraient être entamées au cours de l’automne prochain.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!