Samantha Velandia/TC Media Le guichet est situé au centre commercial La Place du Bout-de-l’Île sur la rue Notre-Dame.

Des centaines de personnes s’opposent au retrait imminent du guichet automatique Desjardins à la Place du Bout-de-l’Île, seule machine distributrice située à l’extrémité est de la ville de Montréal.

Environ deux ans après la fermeture du seul autre point de service Desjardins du secteur, à l’angle du boulevard de la Rousselière et de la rue de Montigny, l’institution financière a annoncé, le 20 juillet, la disparition prochaine du guichet automatique de la Place du Bout-de-l’Île.

Depuis, près de 400 personnes ont signé une pétition qui vise à «démontrer le désaccord des citoyens du quartier face à cette décision».

«Il faut comprendre que dans notre secteur il y a beaucoup de personnes âgées qui comptent sur ce service et pour lesquelles il est difficile de se déplacer», explique Diane Roy, auteure de la pétition.

Le guichet automatique Desjardins le plus près est situé à Repentigny, 3,5 km plus loin.

«Personnellement, je n’ai pas d’auto, si je veux me rendre au guichet le plus proche, ça va me coûter 6$ et cela va me prendre beaucoup plus de temps, car les autobus ne passent qu’aux heures», ajoute-t-elle, qualifiant d’essentiel ce service de proximité.

«On nous parle de transactions par Internet, mais encore une fois, beaucoup de gens ici n’ont pas accès à Internet ou ne savent tout simplement pas comment ça marche. On nous enlève des services sans cesse et en même temps on nous envoie une lettre pour nous faire savoir qu’on va augmenter nos frais de service de 45 ¢ par mois, ce n’est pas très logique», fait valoir Mme Roy.

Selon Lise Laporte, résidente du secteur, cette décision aura des répercussions négatives sur les commerces aux alentours du guichet.

«Beaucoup de gens viennent retirer de l’argent et en profitent pour faire des achats dans les commerces locaux. On veut attirer des citoyens à Pointe-aux-Trembles, mais on leur enlève des services de base alors c’est difficile à suivre.»

Une question de sécurité
Sylvain Tremblay, directeur générale de la Caisse Desjardins de Pointe-aux-Trembles, explique que le guichet sera fermé pour des raisons d’achalandage et de sécurité.

«Au cours des deux dernières années, il y a eu au moins deux tentatives de vol. Il y a des gens qui ont essayé d’ouvrir le guichet à l’aide de chaînes en tirant avec une auto et même des personnes qui se sont attaquées au guichet avec une scie. C’est un endroit peu éclairé et peu fréquenté pendant la nuit, alors nous ne voulons pas prendre de chance d’un point de vue de sécurité avec notre clientèle.»

Il ajoute que le taux d’achalandage du guichet a diminué d’environ 14 %.

«Les gens vont de moins en moins au guichet. On le remarque partout. La fermeture de la machine au Bout-de-l’Île n’entraînera pas de gros changements, il y aura toujours huit autres guichets à Pointe-aux-Trembles en plus de ceux qui sont juste de l’autre côté à Repentigny. Sans oublier que notre siège social n’est pas très loin sur la rue Sherbrooke.»

La pétition sera déposée auprès du conseil d’administration de Desjardins au cours des prochains jours. Le guichet sera fermé à compter du 24 août.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!