Récemment soumise à un concours d’innovation sociale, l’idée de transformer la friche ferroviaire de la pointe de l’île en parc linéaire avec piste cyclable, sentier multifonctionnel et espaces culturels suscite de l’intérêt du côté de Montréal-Est.

Plus d’une trentaine de personnes ont pris part, mardi, à une rencontre d’un regroupement citoyen souhaitant se réapproprier la friche. Deux résidents de Montréal-Est ont tenu à être présents, au sein de la majorité de participants de Pointe-aux-Trembles.

«Nous nous sommes présentés à cette rencontre dans l’espoir que ce projet puisse aussi se concrétiser au-delà de la 1re avenue, vers l’ouest, sur le territoire de Montréal-Est, tout en restant à l’image de notre ville», a témoigné France Grenier, accompagnée de Mario Prata.

Corvées de nettoyage
En plus de constituer divers comités, les participants à la rencontre ont notamment convenu de tenir des corvées de nettoyage sur la friche le printemps et l’automne prochains, avec la collaboration de l’écoquartier de la Pointe-aux-Prairies. Ils ont aussi évoqué l’idée de quérir les appuis écrits des élus municipaux, provincial et fédéral du secteur.

Des représentants de Lande se sont déjà entretenus, en février, avec la députée de Pointe-aux-Trembles, Nicole Léger. Des élus municipaux ont également assisté à la dernière rencontre du mouvement, en mars.

La friche, une parcelle d’ancienne emprise ferroviaire appartenant à l’Agence métropolitaine de transport (AMT), s’étire sur une longue et mince bande de terre d’environ 4,5 kilomètres, allant de la 53e Avenue, à l’est, jusqu’à la rue Marien, à l’ouest.

Nouvelle démarche
Par ailleurs, l’organisme Lande, qui soutient la mobilisation depuis l’automne dernier, a soumis l’idée d’un «parc linéaire de la Pointe» au concours L’Est innove.

Ce concours lancé le mois dernier vise à propulser des projets susceptibles de revitaliser l’est de l’île. Cinq projets gagnants seront nommés en novembre, au terme d’une campagne de vote en ligne sur lestinnove.mobilisonslocal.ca, puis d’une sélection faite par un jury.

En soumettant l’idée du parc linéaire de la Pointe, Lande espère notamment faire pression sur l’AMT, appelée en juin prochain à être remplacée par deux nouvelles instances.

«Lande sollicite votre participation à cette idée afin de faire mousser la mobilisation et, ultimement, augmenter la pression sur le propriétaire public actuel», explique l’organisme dans sa description d’idée de projet.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!