TC Media | Mario Beauregard Noémie Castonguay ressent la même passion qu’il y a 16 ans, quand, alors animatrice de camp de jour, elle a lancé ce qui est devenu le club Rythmi-Gym.

En 16 ans, Rythmi-Gym est passé d’un cours donné à quatre athlètes au club de gymnastique rythmique comptant le plus grand nombre de membres au Québec.

Le club établi au Centre communautaire Roussin en 2002 compte aujourd’hui plus de 280 membres de niveau récréatif et compétitif, âgés de 2 à 18 ans et qui viennent de partout à Montréal, ainsi que de sa banlieue.

Les trois cours de semaine et les deux de week-end de Rythmi-Gym affichent complet dès l’ouverture de la période d’inscription en septembre, observe sa fondatrice, coordonnatrice et entraîneuse en chef

«Avant d’avoir un enfant, je disais que le club était mon bébé. Je voulais le voir grossir, le bâtir de zéro», confie Noémie Castonguay.


À ce sujet :


Si le club est si populaire, ce serait grâce à ses entraîneuses et parce que l’accent y est moins mis sur la performance, mais plutôt sur l’accessibilité de la discipline.

«On essaie de donner une chance à tous les enfants. C’est pour ça qu’on a beaucoup de catégories», explique Mme Castonguay qui, depuis cette année, offre aussi des cours où les parents peuvent contribuer et aider leurs tout-petits à exécuter des figures.

Rythmi-Gym compte 12 entraîneuses, toutes d’anciennes gymnastes du club. Ces ex-membres demeurent attachées à l’équipe en raison notamment de son esprit de camaraderie, du plaisir qu’elles y ont eu et de l’amour de la discipline.

«Quand j’ai commencé à faire de la gymnastique rythmique au club, on était peu, alors on se connaissait toutes. C’était comme une famille», relate Marie-Jeanne.

«Dans d’autres clubs, c’est plus sévère, ce qui fait que des fois, leurs gymnastes s’en vont après, disons, 12 ans de pratique, parce qu’elles sont écoeurées. Ici, ce n’est pas comme ça», affirme Liliane.

Récemment, des gymnastes de Rythmi-Gym ont réussi l’une des meilleures récoltes de l’histoire du club. Elles sont parties des finales régionales des Jeux du Québec avec une cinquantaine de médailles.

Elles ont maintenant les yeux sur les Championnats québécois, à Montréal, le 24 mars [NDLR; l’événement a été tenu après l’impression de cette édition], où elles espèrent se qualifier pour les Championnats de l’Est canadien, à Montréal, en avril, puis les nationaux, à Vancouver, en mai.

«Si on va aux Championnats canadiens, ce serait super parce que ce serait la première fois», souligne Mme Castonguay.

La dirigeante souhaite par ailleurs que le club soit l’hôte de compétitions dans son gymnase du Centre Rousin. Pour cela et pour que ses gymnastes puissent mieux s’entraîner, il a toutefois besoin de se procurer un deuxième tapis d’une valeur de près de 20 000$.


Zumbathon
Après en avoir organisé un l’an dernier, le club Rythmi-Gym compte en tenir un autre cette année afin d’amasser des fonds pour l’achat d’un 2e tapis.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!