Graciseuté Les activités des scouts du 155e permettent d’occuper le parc Clémentine-De La Rousselière à l’année longue, souligne le chef du groupe, Jacques Daoust.

Évacués il y a plus d’un an de leur chalet de parc dangereusement décrépi, les membres du 155e Groupe Scout Sainte-Germaine-Cousin devront patienter un an de plus avant de retrouver leurs locaux au parc Clémentine-De La Rousselière.

Construit en 1982, le chalet de parc, dont on a évacué les occupants à l’automne 2016 et qui s’est partiellement effondré l’été dernier, sera démoli, puis remplacé par un nouveau pavillon.

Des travaux d’aménagement du terrain pour le pavillon sont prévus à partir du printemps 2019. Les travaux pour le pavillon devaient se terminer ce printemps.

Pour les scouts, relocalisés à l’École Tournesol, loin de leur équipement entreposé ailleurs, le nouvel édifice sera le bienvenu.

«Dans ses meilleures années, le 155e avait plus de 180 membres, dont 130 jeunes, indique le chef de groupe Jacques Daoust. Là, on est entre 50 et 60. Et ça remonte comparé à voilà deux ans, où on n’avait même pas une vingtaine de membres. À cause du déménagement, le groupe a beaucoup diminué. Mais on a eu beaucoup de support de la part de l’équipe de la mairesse.»

Délabré
Le chalet de parc était dans un état de délabrement dangereux, témoigne le chef du groupe scout 155e, qui occupait les lieux avec l’Association du baseball amateur de Pointe-aux-Trembles (ABAPAT).

«Le plafond s’effondrait par endroits du côté de l’association de baseball, il y avait de la pourriture à certains endroits, la toiture était tellement finie que de la végétation poussait dessus, il y avait de la moisissure, l’installation électrique était rendue dangereuse à cause de l’infiltration d’eau et l’écart entre des murs et le plancher rendait la bâtisse instable», se souvient M. Daoust.

Le conseil d’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles a autorisé l’octroi d’un contrat de démolition de près de 179 000$ le 3 avril dernier.

Il a également approuvé des plans nécessaires à la construction d’un nouveau pavillon plus grand.

La nouvelle structure comprendrait deux vestiaires, une salle pour l’entraîneur de l’équipe locale, une salle pour les arbitres, deux salles mécaniques, un espace de rangement, une salle pour les bureaux de l’Association de baseball de Pointe-aux-Trembles, quatre toilettes et une salle polyvalente orientée vers le fleuve.

Pour sa part, l’ABAPAT tient ses bureaux administratifs dans des roulottes de chantier situées au terrain de baseball du parc et attend elle aussi d’être installé dans le nouveau pavillon, indique son président Sylvain Martin.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!