Un millier de riverains du Vieux Pointe-aux-Trembles ont récemment été invités à remplir un questionnaire en ligne destiné à façonner l’offre commerciale dans leur secteur.

La firme montréalaise Potloc, connue pour ses consultations hyper locales, a fait circuler un questionnaire en ligne de la fin mars au début avril.

Le coup de sonde servait notamment à en savoir plus sur les résidents, leurs habitudes de consommation, leur appréciation des commerces et de l’espace de stationnement environnant et ce qu’ils souhaitent comme nouveaux commerces.

Ces données seront ensuite fournies à une autre firme qui les décortiquera et en tirera des recommandations destinées à l’Association des commerçants et professionnels du Vieux-Pointe-aux-Trembles.

«On permet aux citoyens de créer un quartier à leur image», illustre Rodolphe Barrere, cofondateur de l’entreprise récemment installée en Europe.

L’étude de marché, qui devrait se terminer vers la fin avril ou le début mai, est l’une des étapes du Programme Réussir@Montréal-Commerce (PR@M-Commerce), une aide financière municipale à laquelle le comité exécutif de la Ville de Montréal a ouvert la voie en novembre dernier.

Elle est menée parallèlement à une analyse des façades commerciales du Vieux Pointe-aux-Trembles.

Une fois l’étude et l’analyse terminées, ainsi qu’une période d’inscription décidée par le comité exécutif, les commerçants auront deux ans pour déposer des dossiers et deux autres pour mener des travaux, avant de se faire rembourser jusqu’à 250 000$ par bâtiment en fonction de son gabarit.

Le PR@M-Commerce constitue une priorité cette année pour l’ACPVPAT.

«Ce programme de subventions est un réel baume et il arrive à temps, estime l’association dans un courriel. Nous aimons notre rue Notre-Dame et plusieurs nouveaux arrivants ont déjà emménagé et font connaissance avec les commerçants. Nous sentons qu’il faut élever la barre et la maintenir haute.»

Revitalisation
Jadis un pôle vivant et animé, le Vieux-Pointe-aux-Trembles souffre depuis des décennies d’une structure commerciale qui s’effrite, du délabrement avancé de certains bâtiments, d’un d’aménagement urbain déficient et d’une circulation intense de véhicules, souligne le Programme particulier d’urbanisme de l’arrondissement pour le secteur.

L’ancien noyau villageois fait l’objet d’efforts de revitalisation depuis des années. Cela inclut notamment près de 37 M$ d’investissement publics depuis 2009, souligne l’arrondissement Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles.

«L’objectif, c’était d’ouvrir sur le fleuve», commence la mairesse de l’arrondissement depuis 2010, Chantal Rouleau.

«On a réalisé ça d’abord en aménageant la Place du Village [inaugurée en 2014, NDRL]. On n’avait jamais vu le fleuve de cette façon. Puis, en acquérant le Vieux Couvent pour en faire la Maison du citoyen [ouverte en 2016, NDLR], dont les terrains donnent sur le fleuve, on crée des liens, avec le parc du Fort de Pointe-aux-Trembles aussi», mentionne-t-elle, en évoquant aussi l’installation, en 2016, d’un design urbain dans des rues et des parcs en bordure du fleuve Saint-Laurent.

En contrepartie des investissements publics, le Vieux Pointe-aux-Trembles a accueilli un total de 99 projets, dont les permis de construction ou de transformation ont totalisé une valeur de près de 36 M$ entre 2009 et mars dernier, selon l’arrondissement.

L’ACVPAT dit recevoir des demandes pour des locaux de la part d’entrepreneurs de tous les milieux. «Nous profitons tous azimuts des réflecteurs braqués sur l’arrondissement en période préélectorale. Nous sensibiliserons les candidats à nos enjeux et nous nous en servirons comme levier», écrit-elle.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!