Amélie Gamache/Avenir de l'Est Les élèves Léa Bertrand et Lydia Bernier ont procédé à la pelletée de terre officielle, en compagnie, entre autres, de Chantal Rouleau, mairesse d’arrondissement, et de Nicole Léger, députée de Pointe-aux-Trembles.

Les travaux d’agrandissement débutent dans les prochains jours à l’École Primaire Montmartre, où les élèves pourront bénéficier d’un tout nouveau bâtiment communautaire pour la rentrée 2019.

Il faut remonter à la fin des années 1990 pour le dernier agrandissement scolaire dans Pointe-aux-Trembles; le quartier avait depuis connu une importante diminution du nombre d’élèves dans les écoles primaires tout au long des années 2000. «Depuis 2012, il y a un nouveau revirement, et les inscriptions augmentent, alors il fallait davantage d’espace pour accueillir les nouveaux élèves », explique Miville Boudreault, président de la Commission Scolaire de la Pointe-de-l’Île (CDPÎ), visiblement fier et satisfait du projet.

Au total, plus d’une centaine d’élèves supplémentaires pourront être accueillis. En 2017-2018, 301 élèves fréquentaient l’école Montmartre.

Un bâtiment moderne et lumineux
Le nouveau bâtiment, qui fera une belle place au bois, abritera au rez-de-chaussée un nouveau gymnase double vitré, de 2 étages de hauteur, qui « sera le plus beau gymnase de Pointe-aux-Trembles », s’enorgueillit M. Boudreault. On y trouvera également un service de garde, avec entrée indépendante pour les parents, qui servira également de salle polyvalente.

On retrouvera à l’étage une nouvelle bibliothèque avec vue sur le toit végétal qui sera aménagé, et où les élèves pourront faire pousser des légumes. Une cuisine communautaire sera également aménagée dans le nouvel édifice. « Nous voulions que les élèves puissent apprendre en s’amusant, explique Patrick Sabourin, architecte responsable du projet. Avec ces installations, les élèves pourront faire pousser leurs légumes et ainsi savoir d’où provient la nourriture, puis ensuite cuisiner, ce qui permettra en plus de faire des mathématiques en pratiquant les fractions. »

Des « zones de socialisations », avec poufs et murs vitrés, figurent également sur les plans.

Dans le gymnase du bâtiment actuel seront aménagées 3 classes de maternelles, qui profiteront ainsi de plafonds de 15 pieds de hauteur. L’ancienne bibliothèque sera elle convertie en salle de professeurs.

Une collaboration exemplaire
À la suite des suggestions des architectes, le plan initial, qui était d’ajouter 6 classes et 1 gymnase, a été bonifié. « Lorsque l’on a fait la visite de l’établissement existant, on a vu qu’il manquait un peu d’amour, particulièrement le gymnase. Pour le bien des enfants, nous avons proposé de créer le bâtiment communautaire afin de que tous puisse bénéficier d’un milieu stimulant, et tout le monde a embarqué », explique Patrick Sabourin.

Autant l’architecte que le président de la CSPÎ ont souligné « la collaboration exemplaire » qui a régné entre l’école, la commission scolaire, la mairie d’arrondissement et le bureau de la députée Nicole Léger.

« Même si on dépasse les prévisions budgétaires initiales, le projet était tellement important pour nous que l’on a décidé d’y aller quand même, affirme le président de la CSPÎ. Et cela n’a pas été difficile de convaincre Québec, nos dossiers étaient bien préparés, et la démonstration a été évidente. »

La firme d’architectes TLA, qui a préparé les plans, a d’ailleurs proposé de rationaliser le projet, mais les différents partenaires ont préféré aller de l’avant avec la proposition plus audacieuse.

Le projet représente un investissement total de près de 6,4 millions de dollars, et a eu droit à une bonification de l’ordre de 15% du projet initial par l’entremise du programme Réussite scolaire et développement durable.

Constructions Larco sera chargée des travaux, et la firme d’ingénierie Bouthillette, Parizeau supervisera les aspects électriques et mécaniques. Le groupe CGI sera lui responsable des structures.

Soulignons qu’un autre agrandissement est prévu à l’École Marguerite-Bourgeois, dans le secteur ouest de Pointe-aux-Trembles, et devrait être livré pour la rentrée 2020.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!