Gracieuseté / Ville de Montréal-Est La Ville de Montréal-Est demande aux citoyens de garder un œil sur la rotonde afin d’éviter des pertes encore plus grandes.

Le parc de l’Hôtel-de-Ville de Montréal-Est fût la cible de vols au cours des dernières semaines, alors que des malfaiteurs ont dérobé plusieurs objets précieux des infrastructures du parc.

La Ville déplore la disparition de la plaque de bronze souvenir de la Place Roméo-Dallaire et de plusieurs des plaques de cuivre du toit de la rotonde située derrière l’hôtel de Ville.

La plaque hommage à l’ancien commandant de la Mission des Nations Unies pour l’assistance au Rwanda, d’une valeur de 3500$, a été subtilisée il y a deux semaines. « Elle était solidement ancrée dans une stalle de marbre péribonka, et devait être impossible à enlever, se désole Francine McKenna, directrice des communications à la Ville de Montréal-Est. Nous n’avons aucune idée comment ils ont procédé. »

Des plaques de cuivre sur 3 des faces de la rotonde ont également disparu mercredi dernier.

Les méfaits auraient été commis dans le but de revendre les métaux, selon l’hypothèse de la Ville. Les recycleurs de métaux rachètent le cuivre à un prix pouvant aller jusqu’à 3$ la livre.

La Ville demande la collaboration des citoyens

Montréal-Est demande aux citoyens qui résident près du parc d’être vigilants et de garder un œil sur la rotonde. « De toute évidence, le parc a été ciblé, explique Mme McKenna. Les méfaits doivent se produire la nuit, en vitesse, on remarque que le travail a été bâclé et le découpage fait à la va-vite. »

Si vous observez quelqu’un tenter de subtiliser les plaques restantes, les élus vous prient d’appeler le 911.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!