Amélie Gamache/Avenir de l'Est Jean-Philippe Labre, René Rivest et Jonathan Roy, de la CDC de la Pointe, estiment que les Boîtes économiques sont une mesure universelle qui permet de rejoindre sans distinction tous les citoyens et d’agir contre l’appauvrissement des ménages et espèrent pouvoir assurer le continuité du service.

Un programme de vente à rabais de paniers de fruits et légumes à Pointe-aux-Trembles souffre d’une baisse de popularité si importante que la Corporation de développement communautaire de la Pointe (CDC PAT) remet en question sa survie.

Lancé en 2013, d’abord sous le nom de Bonne Boîte Bonne Bouffe, le projet Boîtes économiques est coordonné par la CDC PAT à raison de deux distributions de fruits et légumes par mois. Alors que plus de 80 paniers étaient régulièrement vendus lors des premières années du service, une trentaine seulement trouvent preneurs aujourd’hui, malgré les efforts de promotion.

« Nous ne comprenons pas les raisons de cette baisse-là, s’interroge René Rivest, agent de développement à la CDC PAT. Nous sommes pourtant dans un désert alimentaire, les produits sont d’excellente qualité et un pourcentage important de la population vit au seuil de la pauvreté. »

L’avenir du service est à l’ordre du jour lors de la prochaine agora de l’organisme, en février, et la possibilité de mettre un terme au projet est bien réelle, selon M. Rivest. « C’est en péril s’il n’y a pas davantage de participants, déplore-t-il.

À la recherche d’un porteur

Afin d’assurer la survie des Boîtes économique, la CDC PAT est à la recherche d’un organisme qui pourrait prendre son relais et assurer à son tour la coordination du service et faire fonction de point de chute.

« La CDC est un incubateur de projet, mais notre mandat n’est pas de porter ces projets à long terme, explique Jean-Philippe Labre, responsable des communications de l’organisme. Nous ne voulons pas que ce projet tombe, idéalement il devrait être porté par un organisme en sécurité alimentaire. »

Deux bénévoles, Serge Plouffe et Luc Savard, reçoivent et distribuent les paniers à l’heure actuelle.

Bonne Boîte Bonne Bouffe était initialement un programme de Moisson Montréal, repris depuis 2016 par l’organisme SESAME de Mercier-Est.

Le contenu de la grande Boîte économique du 29 novembre incluait ananas, poires, carottes et kiwi, entre autres.

Les Boîtes économiques en bref

– Livraison le jeudi aux deux semaines

– Point de chute à l’accueil du Centre Communautaire le Mainbourg, 14 115 rue Prince-Arthur, entre 11h et 18h

– Les commandes doivent être faites et payées sur place le jeudi deux semaines avant la réception des boîtes

– 3 formats de boîtes : petite (8$), moyenne (12$), grande (18$)

– Économie de 20% à 40% par rapport aux mêmes items en grande surface

– Fruits et légumes proviennent du Marché central

– Prochaines commandes prises le 13 décembre pour la livraison qui aura lieu en janvier, puisque le service fait relâche pendant les fêtes.

– Pour information : (514) 498-4273

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!