(Photo: Pacophoto)   Marcel Emond, Francine Mey et le président de la société Saint-Vincent de Paul de Pointe-aux-Trembles Léon Gravel.   

En effet, la guignolée de la Société Saint-Vincent de Paul de Pointe-aux-Trembles et de Montréal-Est (SSVP) aura lieu le 25 novembre. «Les caisses de Noël» seront disposées aux abords et au siège de la société Saint Vincent de Paul au 700 boulevard Saint Jean Baptiste et sur la rue Victoria au 11985. On attend les dons de 8h à 15h, pour venir en aide aux plus démunis à Noël.

Pour cette guignolée, comme pour les précédentes, on attend des produits alimentaires non périssables. Des vivres en conserves, des pâtes alimentaires, des légumineuses, etc. Les personnes intéressées peuvent également faire des dons en argent.

Cette opération qui intervient un mois avant Noël permet de «se donner une visibilité pour le temps des fêtes» nous indique Francine Mey, bénévole dynamique retraitée de la GRC.

«Nous n’avons pas honte d’ouvrir nos frigos » nous dit-elle en tirant énergiquement sur les immenses portes des réfrigérateurs et congélateurs ultra propres et pleins à craquer. La SSVP achète l’essentiel des denrées alimentaires qu’elle distribue, s’assurant ainsi une durée de conservation plus longue tout en évitant d’avoir à gérer des produits rapidement périssables.

Une œuvre à l’année Il faut dire que la section locale de la Société Saint-Vincent de Paul travaille à l’année longue. Elle assure avec ses bénévoles un complément de ravitaillement en nourriture pour plus de 120 familles et répond aux besoins urgents de plus de 400 personnes qui résident dans Pointe-aux-Trembles et Montréal-Est.

Le financement de la Société vient principalement de l’activité commerciale assurée par le Grenier d’Ozanam. «C’est comme cela qu’on se finance, en plus des dons en argent» précise le président Léon Gravel. Cette boutique dirigée par Marcel Emond, un ancien professionnel de chez Couche-Tard, vend à prix modiques des vêtements, des meubles, des jouets et des produits électroniques recyclés, issus de dons.

Un recyclage qui se fait sur place, avec l’aide des bénévoles. «On a toujours besoin de bénévoles» indique Francine, pour dire qu’il y a encore de l’ouvrage pour ceux que cela intéresse. Une cinquantaine de personnes donnent déjà du temps à cette œuvre de charité que côtoient les Pointeliers depuis des générations.

Guignolée de la Société Saint-Vincent de Paul de Pointe-aux-Trembles dimanche 25 novembre de 8h à 15h au 11985, rue Victoria et 700, Boul. St-Jean-Baptiste.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!