(Photo: Patrick Deschamps) Chantal Rouleau, mairesse de l’arrondissement Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles.
Dans une assemblée extraordinaire le 19 février dernier, le Conseil municipal de l’arrondissement Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles a adopté un règlement dans le but d’offrir un montant d’argent aux propriétaires de terrains qui doivent changer l’emplacement de leur filage électrique.

Anabel Cossette Civitella

La raison de ce changement: pour aménager ce qui sera la nouvelle place publique de Pointe-aux-Trembles, projetée pour l’automne 2013, l’électrification des résidences à proximité devra être souterraine.

Les citoyens vont devoir choisir un maître électricien qui s’occupera des rénovations, mais la Ville s’engage à rembourser les coûts via la Commission des services électriques de Montréal, un organisme qui a pour but de favoriser l’enfouissement des fils électriques qui décorent encore le ciel montréalais.

Les citoyens dont les filages électriques sont concernés ont déjà reçu déjà un avis à ce sujet, il y a trois semaines de ça. Le Conseil devait donc rapidement se réunir le 19 février afin d’officialiser les montants accorder aux citoyens. Les résidents de Pointe-aux-Trembles auront jusqu’à la fin avril pour changer leur entrée électrique.

«C’est l’étape préalable pour la suite de la Place du Village», s’enthousiasme Lynn Duranceau, coordonnatrice du projet de revitalisation du Vieux-Pointe-aux-Trembles. La création de la Place du Village vise la réappropriation du Vieux-Pointe-aux-Trembles.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!