Gracieuseté Les Dragons atome ont gagné la finale de la RSEQ, contre les Aigles de Georges-Vanier.

Dans l’optique d’offrir de meilleurs services à ses élèves, le collège Saint-Jean-Vianney a mis en place un nouveau programme d’enrichissement personnel en soccer, opérationnel depuis le mois d’août.

« On veut toujours offrir un peu plus à la vie étudiante. C’est important que ça aide les jeunes dans leur développement mental et physique. C’est aussi une motivation pour le décrochage », fait valoir le responsable et entraîneur, Jean-Robert Toussaint.

Une concentration est maintenant offerte dans les murs de l’école. À la fin de leurs cours, les inscrits au programme s’entraînent quotidiennement.

« C’est un programme plus avancé, proposé à tous les étudiants. Les jeunes ont une heure de cours de soccer, tous les jours. Ça entre dans le cadre des cours de l’étudiant. L’avantage, c’est que c’est intégré dans leur horaire complet. On enseigne les techniques de base, les tactiques de jeu et des connaissances approfondies des rôles sur les terrains », explique M. Toussaint.

Seulement les première et quatrième secondaires ont pris part à la concentration cette année. Une situation temporaire espère l’entraîneur. « Cette année on a eu l’atome (secondaire 1) et le cadet (secondaire 4). On aurait aimé le partir avec tous les secondaires, mais comme c’est un nouveau programme, l’information n’était pas véhiculée partout et on n’a pas eu les inscriptions qu’on voulait. Le but s’est d’avoir les 5 niveaux à plein temps. »

En plus d’étendre le programme à toutes les classes, celui-ci est aussi offert en soccer féminin. Actuellement, les deux équipes de la concentration sont masculines, car les inscriptions n’étaient pas au rendez-vous pour la première année.

Même s’ils ne sont pas inscrits au PEP, tous les élèves peuvent jouer au soccer. Toutefois, la concentration permet d’approfondir la formation en soccer ainsi que de se spécialiser.

« À l’interscolaire, les joueurs s’entraînent deux fois par semaine et jouent un match. Au niveau de la concentration, ils sont tous les jours à l’entraînement. On se permet alors une petite sélection [en début d’année]. On se permet de garder les meilleurs. C’est un niveau plus élevé. De plus, s’ils ne maintiennent pas la note de passage, ils ne peuvent pas continuer », indique M. Toussaint.

Performance

Après une première saison, les résultats sont déjà présents pour les Dragons. L’équipe de quatrième secondaire s’est rendue jusqu’en demi-finale et celle de première secondaire a remporté le championnat du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ).

« C’est phénoménal pour nous. On a eu de très bons jeunes qui se sont inscrits au collège [en première secondaire], souligne-t-il. On ne s’attendait pas à ce qu’un nouveau groupe réagisse aussi bien. C’est sûr qu’il y a des choses à travailler, mais l’objectif est de les faire progresser avec nous jusqu’à leur cinquième année. »

« Les adversaires étaient un peu plus aguerris en quatrième secondaire, poursuit-il. On a eu de bons résultats aussi. On a perdu en demi-finale. Quand tu affrontes des écoles qui ont une concentration depuis un certain temps, le niveau est supérieur. On parle de joueurs de niveau AA ou AAA au civil et nous, on arrive avec des joueurs A et quelques AA. On est l’équipe inexpérimentée dans ce groupe-là. »

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!