Voiture, bouteille d’eau et pente abrupte font mauvais ménages

Anabel Cossette Civitella

Dix-neuf février, 6h40. Un résident de la rue Élisée-Martel stationne son véhicule en haut de son entrée, met son véhicule sur «Park» et s’occupe de son recyclage. À l’intérieur de la maison, sa conjointe est dans le garage, probablement en train de s’occuper du bac vert elle aussi.

La voiture, stationnée en haut de l’entrée, roule soudainement en bas de la pente qui conduit au garage de la résidence. Sans pré-avis, elle emboutie la porte et entre dans le garage… fauchant sur le coup la dame qui s’en sort avec les deux jambes cassées. C’est une des filles du couple qui a appelé le 9-1-1, alertée par le vacarme du garage. Sur place, les enquêteurs ont compris l’affaire. Une bouteille d’eau empêchait le bras de vitesse d’être entièrement sur le mode stationnement.

Opération cellulaire dans le quartier

Anabel Cossette Civitella

Dans le cadre d’une opération policière ciblée la semaine dernière, le poste de quartier 45 a procédé à la distribution de 14 constats en l’espace de quatre heures seulement, au coin du boulevard Perras et de la 6e avenue, ainsi qu’au coin Armand Bombardier et Blaise Pascal. Leur cible ? Les téléphones cellulaires au volant.

Normand Séguin, policier socio-communautaire explique que peu importe la nature de l’utilisation (texter ou téléphoner), avoir en main un téléphone cellulaire alors qu’on se trouve en voiture est passible de 120$ d’amende et de la perte de trois points. «Ça coûte cher l’appel», ironise le policier qui déplore que le message ne passe pas. Malgré les opérations policières et les publicités choc de la Société d’assurance automobile du Québec, les automobilistes ne semblent pas plus conscients des dangers du téléphone au volant.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!