Malgré un dévouement de 25 ans auprès des personnes éprouvant des problèmes de santé mentale, la maison l’Échelon a appris une bien mauvaise nouvelle l’année dernière. Son financement sera grandement amputé. L’organisme avait deux ans pour trouver une solution. La première année s’est écoulée et la solution n’est toujours pas trouvée.

« C’est l’Agence de santé qui devrait nous subventionner, insiste le directeur de l’organisme, Pierre Deschamps. Il nous reste un an pour trouver les fonds nécessaires. Nous pouvons également nous tourner vers le privé, mais organiser une campagne de financement récurrente pour amasser 130 000 $, c’est beaucoup de travail. »

Le manque à gagner

« Pendant des années, l’hôpital Louis-H.-Lafontaine nous fournissait deux intervenants à temps plein. Cela nous a permis de développer nos services, surtout en ce qui concerne les jeunes et le sport. Cela a fait en sorte d’augmenter notre clientèle. L’hôpital nous a donc subventionnés. Mais récemment, le gouvernement a demandé à Louis-H. de couper dans ses services. Ils ont été bons princes puisqu’ils ont accepté de nous donner 100 000 $ pendant deux ans, pour nous permettre de nous virer de bord. Si nous ne trouvons pas de solution, nous craignons de devoir couper 50 % de nos activités », déplore le directeur.

Si le Centre de jour doit couper, ce sont les activités qui ont lieu dans les gymnases et les installations sportives, ainsi que le journal Mentalité qui risquent d’écoper en premier, prévient la coordonnatrice, Johanne Ferland.

« Ces coupes affecteront toutes les familles d’accueil. Pour eux, nous sommes un répit », ajoute M. Deschamps. Ce dernier croit également que l’Échelon rend un fier service aux citoyens et aux commerçants du coin en donnant un espace à sa clientèle. « Les commerçants ne sont pas nécessairement intéressés à avoir quelqu’un qui va siroter un café pendant trois heures », illustre-t-il. Le directeur explique l’absence d’itinérants dans le secteur par la présence du centre, « à la maison l’Échelon, on fait de la prévention. »

Que sont les troubles de santé mentale?

Les troubles de santé mentale regroupent la schizophrénie, la bipolarité, les troubles de la personnalité et plusieurs autres. Le gouvernement du Québec définit ainsi la maladie mentale, « des signes et des symptômes caractérisés par des altérations de la pensée, de l’humeur ou du comportement entraînant un état de détresse ou de souffrance et un dysfonctionnement importants ».

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!