L’exposition Noël complètement crèches est présentée à la maison Beaudry (14678, rue Notre-Dame Est) depuis le 26 novembre et jusqu’au 15 janvier. Les visiteurs peuvent admirer 130 crèches en provenance de 29 pays aussi éloignés que les Philippines, Israël, le Nigéria ou même le Sri Lanka. Les représentations de la nativité présentées sont d’une grande variété de formes, textures et matériaux.

« J’avais une tante missionnaire en Amérique du Sud, alors elle envoyait souvent des crèches à mon père et chaque fois que quelqu’un partait en voyage, c’était le cadeau qu’il lui ramenait », raconte le Pointelier Dominick Trudeau, qui a hérité de la collection de crèches de son père, Jules Trudeau. L’exposition est accompagnée d’anecdotes, dont des extraits de lettres de la tante missionnaire.

Certaines crèches de la collection sont très âgées, dont un véritable Jésus de cire daté de 1880. D’autres sont célèbres, c’est le cas de la crèche en terre cuite réalisée par l’artiste autochtone Keena Karonhia Whata et de la sculpture de plâtre de Sylvia Daoust, première Québécoise à gagner sa vie à titre de sculpteure. « Cette crèche est la réplique miniature de la crèche de l’église de Saint-Edmond à Saint-Jean-sur-Richelieu. C’est ma grand-mère qui avait fait la commande de cette crèche à Mme Daoust », explique M. Trudeau. Ces deux crèches ont d’ailleurs été reproduites par Postes Canada pour une série de timbres en 2005.

Les matériaux utilisés par les artistes vont de matériaux traditionnels comme le bois, l’argile ou le plâtre, à des matériaux plus surprenants comme la laine ou les bobines de fil. Une crèche tchèque est même faite de feuilles de maïs. « Ma crèche préférée est celle faite de graines de tournesol », affirme M. Trudeau, pointant une crèche à peine plus grosse qu’un 25 cents.

« Mon père collectionnait à peu près tout. Durant le temps des Fêtes, la maison était complètement transformée, il y avait des crèches partout. Les bibliothèques étaient remplies, explique M. Trudeau. L’idée est née d’une blague que j’ai faite à la coordonnatrice de la maison de la culture, Julie Jacob : “c’est tellement une grosse collection qu’on pourrait en faire une exposition.” » Mme Jacob l’a pris au sérieux et les fouilles ont commencé pour M. Trudeau. D’une collection de 250 œuvres, il en a choisi 130 qui sont présentés à la maison Beaudry, mais l’exposition pourrait être présentée dans d’autres salles prochainement.

Cocos complètement crèches

En plus de la collection de M. Trudeau, les curieux et les amateurs de crèches pourront découvrir les créations de Julie Gaudreault. L’artiste crée des crèches à l’intérieur d’œuf d’émeu et d’autruche, une technique peu connue en Amérique du Nord, mais très populaire en Europe selon Mme Gaudreault.

À la suite d’un atelier à la bibliothèque de Pointe-aux-Trembles, Mme Gaudreault a commencé à produire des crèches, il y a un an et demi. Elle a déjà une cinquantaine de crèches à son actif et expose dans des galeries d’art. Le prix de ses œuvres est entre 100 $ et 150 $.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus