(Photo: Patrick Deschamps) Nicole Léger en vacance.
Baignade, festivités et voyages sont des activités couramment pratiquées durant l’été. L’Avenir de l’Est a sorti les élus de leur repos bien mériter pour qu’ils fassent un bilan de l’année qui vient de se terminer et qu’ils nous disent leurs prédictions sur celle à venir.

Cette semaine, nous avons questionné la députée de Pointe-aux-Trembles à l’Assemblée nationale du Québec, Nicole Léger.

Qu’est-ce qui a marqué l’année 2011-2012?

Au plan national, la dernière année a été marquée par de nombreuses crises en raison de la mauvaise gestion du gouvernement libéral de Jean Charest. Les scandales de corruption et la crise étudiante sont de parfaits exemples d’un gouvernement en fin de régime qui doit être mis à la porte au plus vite!

Plus localement, l’année a été marquée par la mise sur pied d’une grande mobilisation économique, environnementale et sociale : le Comité de développement de l’est de Montréal (CDEM). Les leaders de la région se mobilisent pour faire rayonner un est fort, fier et concurrentiel.

Qu’allez-vous faire cet été dans le secteur?

Chaque été, je profite de la saison pour participer aux différentes activités offertes dans notre secteur. L’offre d’activités est très intéressante et cela me permet d’échanger de façon conviviale avec les citoyens et les familles de la circonscription.

L’été me permet également d’organiser ma traditionnelle épluchette de blé d’Inde, qui aura lieu le 18 août, de 16 h à 20 h, au parc René-Labrosse.

Il est possible aussi que les dernières semaines estivales cèdent leur place à une campagne électorale qui permettra aux Québécois de montrer la porte au gouvernement libéral de Jean Charest et de choisir le Parti Québécois!

Quel sera votre cheval de bataille pour l’année prochaine?

Plusieurs batailles sont déjà en cours, car le mandat de députée ratisse large et incombe plusieurs dossiers à la fois. Le premier demeurera toujours le citoyen au cœur de mes actions. Aussi, il faut une vision en partenariat avec les autres décideurs […]

Faire aboutir le train de l’Est, prioriser le développement de la ligne bleue du métro vers l’Est, relancer le Viabus sur la voie ferrée, déposer le plan d’action du CDEM, ne sont qu’une partie des priorités. Je suis présentement à travailler sur deux autres gros projets : un hôpital communautaire dans l’Est et un CEGEP.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus