Patrick Deschamps TC Media La nouvelle présidente de la Chambre de Commerce de la Pointe-de-l’Île, Louise Masquer.

Deux ans après l’élection de Bruno O’Kane à la présidence de la Chambre de commerce de la Pointe-de-l’Île (CCPDÎ), ce sera à Louise Masquer de prendre le flambeau. Reconnue pour son engagement socio communautaire dans le secteur, elle sera dorénavant à la tête de cette organisation qui représente 130 commerçants et entrepreneurs de la région.

«Lorsqu’on m’a nominée à la présidence, j’ai accepté avec empressement, car les secteurs de Pointe-aux-Trembles et de Montréal-Est sont des secteurs qui me tiennent à cœur et que je connais particulièrement bien», confie-t-elle.

La présidente, qui habite Pointe-aux-Trembles depuis 35 ans, est travailleuse autonome dans le domaine de la comptabilité. Elle agit également en tant qu’administratrice à l’organisme Action Secours, Vie d’Espoir où elle travaille depuis plusieurs années.

«Je suis entourée d’une bonne équipe qui m’aidera à apporter des changements positifs au sein de l’organisation, dit Mme Masquer. Je suis très contente de faire partie de ce groupe de gens qui veulent travailler pour les gens de la Pointe-de-l’Île.»

L’achat local
Mme Masquer, qui est aussi membre de la Fondation des gens d’affaires et des industries de la Pointe-de-l’Île, annonce qu’elle fera de l’achat local, son cheval de bataille.

«C’est la meilleure façon de se faire connaître et de développer notre économie locale, indique-t-elle. Il faut s’aider entre commerçants. Si nous sommes seuls chacun de notre côté, nous n’arriverons pas à faire grand-chose.»

La présidente, qui a déjà occupé plusieurs postes au sein de la CCPDÎ, croit que les projets de revitalisation du secteur, tels que l’Avenue Broadway, le réaménagement de la rue Sherbrooke Est, ainsi que la revitalisation du Vieux-Pointe-aux-Trembles seront très bénéfiques pour les commerçants de la région.

«Il faut travailler fort pour réussir à nous enlever l’étiquette d’être une ville grise et attirer plus de familles, estime Mme Masquer. Plus il y aura de gens, plus il y aura des commerçants intéressés à s’installer dans le coin.»

Elle ajoute que son amour pour le secteur et son dynamisme lui permettront de travailler main dans la main avec les différents organismes et paliers du gouvernement afin de mieux représenter ses membres et contribuer à l’économie locale.

«J’ai toujours eu une âme de commerçante et nous devons maintenant mettre en valeur nos atouts, ici dans l’Est», dit-elle.

«Je veux être la porte-parole de nos membres, pas juste pour dire des choses, mais pour les faire.»

D’ailleurs, un nouveau site Web pour la CCPDÎ devrait être dévoilé d’ici la mi-janvier 2015.

«Nous voulons donner une meilleure visibilité à nos commerçants et entrepreneurs, alors ce sera quelque chose à surveiller l’année prochaine», conclut Mme Masquer.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!