Isabelle Bergeron/TC Media Julie Jacob et Sophie Pharand espèrent que la Maison de la culture de Pointe-aux-Trembles obtiendra l’accréditation Scène écoresponsable d’ici les prochains mois.

La Maison de la culture de Pointe-aux-Trembles (PAT) pourrait devenir, dans les prochains mois, le premier diffuseur du réseau Accès Culture de l’île de Montréal à obtenir l’accréditation Scène écoresponsable.

Un plan d’action est présentement mis de l’avant par l’établissement afin de diminuer l’empreinte écologique avant, pendant et après les spectacles.

Julie Jacob, agente culturelle à la Maison de la culture de Pointe-aux-Trembles, est derrière cette initiative qui permettra au diffuseur de réduire les impacts environnementaux associés à la représentation de spectacles.

«Voilà quelques mois, le Conseil québécois des événements écoresponsables a fait un bilan des gaz à effet de serre lors de six représentations dans notre salle de spectacles, explique-t-elle. Les données nous ont permis d’identifier les aspects sur lesquels nous devions travailler davantage.»

Des gourdes, des fruits et de la limonade
L’établissement, qui organise près d’une centaine de spectacles différents par année, a établi un plan d’action afin de réduire les matières résiduelles et encourager de saines habitudes de vie chez ses visiteurs.

«La première chose que nous avons faite, a été de bannir les bouteilles d’eau ainsi que les produits sur-emballés, indique Mme Jacob. Nous avons des gourdes pour les artistes ainsi que des fruits et légumes en vrac dans les loges. De la limonade est également disponible pour les spectateurs qui apportent leur propre gourde.»

Le diffuseur qui s’est associé avec l’Éco de la Pointe-aux-Prairies, cherche également à faire de la sensibilisation auprès des spectateurs.

«Nous avons des spectacles en lien avec l’environnement ainsi qu’un groupe de discussion qui sera animé par l’Éco de la Pointe-aux-Prairies, à l’automne prochain», signale l’agente culturelle.

Elle indique qu’à l’avenir, l’établissement vise à changer le système d’éclairage pour installer des ampoules éco énergétiques DEL.

«Nous commençons à changer nos comportements au sein de l’équipe afin de prendre conscience de tout ce que nous pouvons faire pour l’environnement. Les artistes nous félicitent et les citoyens semblent contents que nous ayons pris cette initiative. C’est le temps d’agir et de comprendre que nous avons une responsabilité envers notre planète», conclut Mme Jacob.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!