Samantha Velandia/TC Media Jolyanne Frigon, instigatrice du défi «Je nage pour la vie!» de Pointe-aux-Trembles.

Une soixantaine de citoyens de Pointe-aux-Trembles s’apprêtent à relever le défi de leur vie. Ils participeront à une activité de nage à relais où ils parcourront une distance de 250 km afin d’amasser des fonds pour venir en aide aux personnes souffrant de maladies mentales.

«C’est un événement qui existe depuis plusieurs années au Québec et cette année, ce sera la première fois qu’il sera organisée à Montréal, explique l’organisatrice et entraîneuse de natation au Club aquatique de la Pointe-de-l’Île (CAPÎ), Jolyanne Frigon. L’activité a pour but d’amasser des fonds et de sensibiliser les gens aux maladies mentales.»

Le défi, nommé «Je nage pour la vie!», a vu le jour voilà une dizaine d’années, dans la région de Québec.

Le citoyen Pierre Letourneau avait alors affronté les eaux du fleuve Saint-Laurent et avait parcouru la distance entre Montréal et Québec à la nage, afin de sensibiliser la population à l’importance de demander de l’aide dans les moments difficiles.

«C’est une belle occasion de démontrer notre solidarité envers toutes les personnes qui souffrent d’une maladie mentale quelconque, et ultimement, prévenir le suicide en finançant des organismes qui peuvent les aider», indique Mme Frigon.

Des fonds pour l’Alternative
L’événement, qui a pour but d’amasser 1000$, servira à financer des activités du centre de jour en santé mentale, l’Alternative de Pointe-aux-Trembles. Il aura lieu le 11 avril à la piscine du centre Roussin.

«J’aimerais que cette activité devienne un événement annuel pour pouvoir aider différents organismes de notre communauté, confie l’organisatrice du défi. Il nous reste encore quelques semaines pour encourager d’autres personnes à s’inscrire.»

Pour participer, il faut faire partie d’une équipe de trois à dix personnes. Des frais de 100$ sont exigés afin de pouvoir prendre part au défi.

«S’il y a des nageurs qui sont tous seuls et qui veulent participer, nous pouvons les aider à trouver une équipe, ou il sera toujours possible d’organiser une toute nouvelle équipe avec les solos», conclut Mme Frigon.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!