Samantha Velandia/TC Media Denis Lapointe, Chantal Rouleau et Nicolas Milot annoncent le début des activités de la Table de concertation régionale de la zone du Haut-Saint-Laurent et du Grand Montréal.

Quatre mois après sa création, la Table de concertation régionale de la zone du Haut-Saint-Laurent et du Grand Montréal (TCR), amorce ses activités afin de redonner au fleuve Saint-Laurent ses lettres de noblesse.

«C’est le moment de s’asseoir ensemble et de regarder ce que nous pouvons faire pour bien utiliser et protéger notre fleuve», explique la mairesse de l’arrondissement Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles et représentante de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), Chantal Rouleau.

La Table de concertation, qui est pilotée par quatre Comités ZIP de la région, a pour but d’assurer un processus de concertation afin d’assurer une meilleure planification et une harmonisation des mesures de protection et d’utilisation de ressources du fleuve Saint-Laurent.

«La conservation de la biodiversité, la pérennité des usages et l’amélioration de la qualité de l’eau seront des enjeux prioritaires à inscrire au cœur de la gestion intégrée du Saint-Laurent», indique Nicolas Milot, chargé de projet principal de la TCR.

Rappelons que les activités de la Table de concertation seront supportées par un financement provincial, s’inscrivant dans la cadre du Plan d’action Saint-Laurent 2011-2026.

«Les décisions que nous prenons aujourd’hui concernant le fleuve, auront un impact direct sur toutes les municipalités qui gravitent autour de ce majestueux cours d’eau, signale Denis Lapointe, maire de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield et représentant de la municipalité régionale du comté (MRC) de Beauharnois-Salaberry. Il faudra travailler en cohésion afin d’assurer la pérennité du Saint-Laurent, qui touche des millions de personnes dans notre territoire.»

Appuyée par la Communauté métropolitaine de Montréal et des nombreuses municipalités riveraines, la Table de concertation regroupera des usagers, décideurs et intervenants dans différents secteurs d’activités de la région.

Impact local
Questionnée au sujet des impacts locaux à Montréal, la mairesse Chantal Rouleau, a mentionné qu’ils seront connus au lancement officiel des activités de la Table de concertation à l’automne prochain.

«Nous commençons le travail, alors, pour le moment, il est difficile de dire quels seront spécifiquement les impacts locaux dans notre territoire, confie-t-elle. Ce que nous savons, c’est que les arrondissements et les municipalités qui sont près du fleuve, seront interpellés à un certain moment afin de travailler conjointement avec les membres de la Table de concertation.»

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!