Samantha Velandia/TC Media Pauline Brissette et Elyse De Lafontaine sont devenues des amies depuis environ près d’un an.

Pauline Brissette est catégorique. Sans les Petits-Frères, sa vie ne serait pas la même. L’aînée qui habite le quartier de Pointe-aux-Trembles depuis près de 25 ans, admet qu’elle se sentirait «pas mal plus seule et plus triste» si son amie Elyse De Lafontaine, et bénévole de l’organisme ne serait pas près d’elle.

«Tu me donnes de la joie quand nous sommes ensemble, confie Mme Brissette à Elyse. Le fait de savoir que quelqu’un est content d’être avec moi, me rend heureuse.»

L’aînée qui habite aux résidences Le Domain de la Rousselière au Bout-de-l’Île, est membre de l’organisme depuis 2011.

«Je suis quelqu’un de très solitaire. Je n’ai plus de famille, alors je passe beaucoup de temps toute seule, explique Mme Brissette. Voilà quelques années, une résidente du Domain m’a invitée aux activités organisées par les Petits-Frères et depuis je me sens plus accompagnée. J’ai tout plein d’activités à faire et des amis qui m’écoutent avec lesquels je partage des beaux moments.»

Une nouvelle amie
Mme De Lafontaine, bénévole à l’organisme depuis près d’un an, fait partie de la nouvelle liste d’amis de Mme Brissette.

«C’est peut-être égoïste ce que je vais dire, mais pour moi ce que je fais, n’est pas du bénévolat. J’aime beaucoup passer du temps avec des personnes âgées, alors je le fais avec plaisir, indique Mme De Lafontaine. Je suis fascinée par leur vie, par toute leur expérience et je trouve cela enrichissant de discuter avec eux. »

Elle ajoute qu’elle se sent bien quand elle accompagne des «vieux-amis», comme on nomme les membres de l’organisme.

«Ils ont un rythme de vie qui me convient où je n’ai pas l’impression d’être jugée, confie la bénévole. Quand je suis avec Mme Brissette je sais que je n’ai rien à lui prouver et que nous nous réunissons pour avoir du plaisir ensemble.»

Besoin de plus de bénévoles
Les Petits-Frères présentes dans l’arrondissement depuis l’automne dernier, ont pour mission d’accueillir et d’accompagner les personnes seules du grand âge, afin de contrer leur isolement.

Situé au centre Le Mainbourg, l’organisme a présentement un grand besoin à combler du côté des bénévoles.

«C’est important que les gens comprennent que rien n’est imposé et qu’ils peuvent faire du bénévolat en fonction de leurs disponibilités, explique Mme De Lafontaine. C’est une très belle opportunité de redonner aux personnes âgées et il y a plusieurs façons de le faire. J’espère que mon témoignage motivera d’autres personnes à faire comme moi.»

 

 

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!