Archives L’étude de la STM propose d’utiliser un bateau comme l’Explorateur, qui effectue depuis trois ans le service de navette entre Pointe-aux-Trembles, Repentigny et Varennes.

Projet pilote l’année dernière, la navette fluviale «interrives» reliant Pointe-aux-Trembles, Varennes et Repentigny, sera de retour pour une deuxième année consécutive, et ce, de façon permanente. Bonifié cet été, le service aura des départs plus nombreux en semaine et quelques fins de semaine de plus pendant la saison estivale.

L’été dernier, près de 1000 personnes ont utilisé la navette au cours des trois semaines où le service a été offert.

«L’achalandage dans la navette l’année dernière a dépassé largement nos attentes, soutient la mairesse de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, Chantal Rouleau. Nous avons eu des commentaires très positifs et c’est pour cette raison que nous avons décidé de le reconduire cette année.»

La navette du projet baptisé Le fleuve à vélo, peut accueillir jusqu’à 48 passagers et 25 vélos.

«C’est définitivement une belle façon de se réapproprier le fleuve et de découvrir Montréal et ses alentours, ajoute la mairesse. De plus, ça permet aux gens de se rapprocher de l’île Sainte-Thérèse où un projet écotouristique devrait voir le jour dans les prochaines années.»

Une expérience concluante
Mme Rouleau justifie le prolongement du projet par la demande qu’elle considère importante.

«L’expérience a été tellement concluante, que nous n’avons pas eu le choix de bonifier le service, affirme Mme Rouleau. La demande le justifie et ça peut inspirer d’autres villes qui bordent le fleuve à faire pareil.»

Toutefois, elle indique qu’on ne songe pas à ajouter d’autres municipalités ou arrondissements dans le trajet de la navette fluviale de Pointe-aux-Trembles.

«Ce n’est pas quelque chose que nous avons envisagé pour le moment, mais  nous pourrions nous y pencher éventuellement», commente la mairesse.

En l’attente de l’étude
En ce qui concerne l’implantation d’une navette fluviale reliant l’est de Montréal au centre-ville, la mairesse Rouleau a dit être en l’attente d’une étude de faisabilité réalisée par la Société de transport de Montréal (STM) au début de l’année.

«J’attends impatiemment les résultats afin de pouvoir passer à la prochaine étape. C’est un projet qui me tient très à cœur, car je sais qu’il pourrait changer la vie de nos citoyens. Ce sera un dossier à suivre», conclut-elle.

 Pour avoir des informations par rapport aux horaires et tarifs, il faut visiter le site de l’arrondissement.

 

 

 

 

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!