Collaboration spéciale Près de 70 oiseaux ont été fabriqués par les résidents du CHSLD Le Cardinal.

Une trentaine de résidents du centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) Le Cardinal, de Pointe-aux-Trembles, ont participé à la création d’une œuvre d’art collective. Le projet de médiation culturelle, piloté par des membres du Regroupement pour les artistes de la Pointe (RAP), est le premier à voir le jour dans ce centre qui accueille une centaine d’aînés du quartier.

Nathalie Lagüe, récréologue du CHSLD, explique que le projet visait, entre autres, à encourager les aînés à participer à un projet culturel afin d’embellir leur milieu de vie.

«C’est valorisant pour eux de voir qu’on les traite comme les adultes qu’ils sont. Qu’on leur permet de s’exprimer et de contribuer, sans les infantiliser. Ce n’était pas un projet où on leur demandait de dessiner, pour dessiner, c’était une démarche sérieuse qui leur a permis de laisser leur trace ici.»

Mme Lagüe, qui a notamment pour mandat d’intégrer des projets culturels dans le centre, a alors approché les membres du RAP afin que ces derniers l’aident à mettre en place la création d’une œuvre d’art.

Elle leur a demandé de trouver une façon d’animer et d’égayer la salle de séjour d’une unité du centre possédant un immense puits de lumière. La seule contrainte; penser à une création autour du thème «main dans la main».

«Nous voulions utiliser cette thématique car elle représente l’entraide, la communication et l’affection. Les mains sont très importantes pour nos personnes âgées et pour tous les humains en général, alors c’est une bonne façon de leur rendre hommage», explique la directrice de l’établissement, Sylvie St-Hilaire.

Mains libres

Josée Robitaille, artiste pointelière et membre du RAP, a imaginé de créer une immense volière, dont les oiseaux seraient les mains des résidents tracées sur acétate, peintes, assemblées en forme d’oiseau et suspendues.

«Nous avons fait très attention pour respecter la forme des mains des résidents qui ont participé à la création, car ce sont justement ces imperfections qui rendent l’œuvre si belle et si intéressante», explique l’artiste.

Intitulée «Mains libres», l’œuvre a été réalisée sur une période de quatre jours. Plus de 70 oiseaux ont été réalisés, une trentaine de résidents ont eu leurs mains tracées ainsi qu’une trentaine d’intervenants et d’artistes.

Les participants ont ensuite coloré les oiseaux avec de la peinture à vitrail. Une fois assemblés, ils ont été suspendus directement en-dessous du puits de lumière entre les solives de bois.

«C’était un projet très intéressant car il était axé sur la création artistique et non sur les loisirs. Les aînés étaient mis à contribution par l’entremise de leur créativité, ils n’étaient pas là pour apprendre à faire de la peinture, mais plutôt pour démontrer quelles étaient leurs capacités de création», ajoute Louise Raymond, artiste et membre du RAP.

Les intervenantes du CHSLD, souhaitent que des projets semblables puissent voir le jour au centre afin de continuer à embellir le site.

«Nous avons encore beaucoup de place pour continuer à embellir nos installations, alors, nous sommes certains que ce ne sera pas la dernière fois qu’un projet comme ça se déroule dans notre centre», conclut la directrice, Mme St-Hilaire.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!