Google Maps Carte du district 2 à Montréal-Est.

La période de mise en candidature pour l’élection partielle du 1er mai à Montréal-Est étant terminée, les six candidats au poste de conseiller municipal du district 2 sont maintenant connus des électeurs.

Linda Bénard, France Grenier, Christian Laplante, Yan Major, Mario Mongrain et Sylvio Tremblay, tenteront de convaincre les électeurs de voter pour eux afin de pourvoir le poste laissé vacant par l’ex conseillère Monique Major, décédée le 19 décembre dernier.

Parmi les six candidats, cinq se présentent en tant que candidats indépendants, et un seul, Christian Laplante, sous la bannière d’un parti, soit celui de l’Équipe Coutu.

À lire aussi: Montréal-Est: deux premiers candidats briguent le poste de conseiller

Militer pour les citoyens
France GrenierÉtudiante à la maîtrise en responsabilité sociale à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), France Grenier fait le saut en politique pour «défendre les intérêts des citoyens de sa municipalité.»

«Je me présente à l’élection partielle à titre de conseillère indépendante, mais dépendante des citoyens et des projets qui leurs tiennent à cœur, explique-t-elle. Je veux être élue pour appuyer tout projet venant des citoyens».

La candidate appuie notamment la sauvegarde du clocher l’église Saint-Octave pour le préserver à titre de monument historique et religieux de la ville.

«Non pas parce que j’y suis personnellement interpellée, mais parce que cela représente un attachement. Le clocher est une question symbolique et procure un sentiment d’appartenance et d’ancrage pour certains citoyens, surtout pour les résidents natifs de la ville ainsi que pour ceux qui y sont depuis leur enfance ou adolescence.»

Résidente de la municipalité depuis une dizaine d’années, elle indique qu’elle connaît les enjeux de la ville.

«Je me tiens au courant des dossiers de la ville, notamment, la rénovation du centre récréatif, la vente de l’église, les problématiques de bruit de l’usine Deluxe, etc. Même si je suis plutôt discrète, je suis toujours à l’écoute des citoyens.»

Plus de transparence
Sylvio Tremblay
Résident de Montréal-Est depuis cinquante ans, Sylvio Tremblay se présente en tant qu’indépendant afin de «ramener un peu de transparence» à sa municipalité.

«Je trouve qu’il y a un gros manque d’information et de transparence en ce qui attrait aux différents dossiers menés par l’administration actuelle, plus précisément, les 17M$ que nous allons investir au centre récréatif. Je veux savoir ce qu’on va faire avec notre argent et je trouve que tous les autres citoyens devraient le savoir également.

M. Tremblay veut également militer pour l’amélioration de la qualité de vie de son secteur et pour l’éducation des enfants de Montréal-Est.

«La ville a besoin de quelqu’un qui n’a pas la langue dans la poche. Je n’aurais pas peur de me battre pour ce qui me tient à cœur, la construction d’une piste cyclable sur la rue Marien par exemple», dit le candidat.

Il annonce, qu’il compte se présenter à nouveau aux élections de 2017. «Cette fois-ci, je saurai comment ça marche la politique et j’y serai avec une équipe pour changer la ville.»

Les autres candidats
Au moment d’écrire ces lignes, Mario Mongrain, n’avait pas retourné nos appels. Linda Bénard, avait pour sa part décliné notre demande d’entrevue. Les portraits des candidats Yan Major et Christian Laplante sont disponibles dans notre édition de la semaine dernière ainsi que sur le site web de l’Avenir au journalmetro.com/local/pointe-aux-trembles-montreal-est/

Les électeurs pourront voter par anticipation le 24 avril de midi à 20h à la salle du conseil municipal (11370 Rue Notre-Dame E), ainsi que le 1er mai de 10h à 20h au même endroit.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!