Un partage du règne de l’unifamilial dans Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Tremble est à prévoir, selon la firme JLR Solutions foncières.

«Au fur et à mesure que la proportion d’aînés croît, on peut s’attendre à une augmentation progressive de la demande de logement pour les résidences de personnes âgées, les appartements locatifs conventionnels et peut-être même pour les condos», estime la firme dans un portrait immobilier publié vendredi.

Les maisons unifamiliales représentent environ les deux tiers du parc immobilier dans Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles. Parallèlement, les Prairivois et les Pointeliers sont en moyenne plus âgés que d’autres Montréalais. Une plus grande proportion d’entre eux ont 65 ans et plus.

«Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles restera attirante pour les citoyens plus âgés, surtout compte tenu de son faible coût de la vie», entrevoit la firme immobilière JLR.

Peu d’acheteurs immobiliers «typiques»
À l’inverse, RDP-PAT pourrait attirer un faible nombre d’acheteurs immobiliers typiques d’ici la fin de l’année en raison de sa distance du centre-ville de Montréal et de la faible proportion de citoyens de 25 à 44 ans, observe la firme.

Une plus faible proportion de Prairivois et de Pointeliers sont dans la tranche d’âge des «acheteurs immobiliers typiques», c’est-à-dire les 25 à 44 ans.

Cette tranche de population devrait grossir à un rythme plus lent dans l’ensemble de Montréal d’ici 2018, note JLR en s’appuyant sur l’Institut de la statistique du Québec.

Plus cher pour acheter
Le prix médian pour acheter une propriété dans Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles a augmenté entre septembre 2016 et août dernier, note JLR.

Il a atteint 297 000$ pour les maisons unifamiliales, en hausse de 1%, 187 000$ pour les copropriétés, en hausse de moins de 1% et 380 000$ pour les plex, en hausse de 8%.

La vente de condo ralentit
Le volume de vente a diminué de façon constante depuis 2011 pour les copropriétés, note JLR.

En ce qui concerne les nouveaux condos seulement, leur prix médian – avant taxes – a augmenté à un rythme lent et régulier et il se trouve actuellement dans la fourchette des 200 000 $ à 210 000 $.

Plus près de l’évaluation de la Ville
D’autre part, les unifamiliales et les copropriétés dans RDP-PAT se sont vendues à des prix plus près de l’évaluation foncière municipale que dans les arrondissements plus centraux de janvier à août dernier, relate JLR.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!