Pu'Punk_kop | Depositphotos Un contrat accordé l’an dernier par l'arrondissement comprenait, entre autres, des travaux d'aqueduc, d'égout pluvial et sanitaire, dont la vérification et le remplacement d’entrées de service au plomb.

Le conseil de l’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles a autorisé mardi une dépense additionnelle de 2,2 M$ pour des travaux de voirie.

Le contrat accordé à Demix Construction en juillet dernier passe ainsi de 9,1 M$ à 11,3 M$. En incluant les incidences, les contingences et les taxes, la dépense totale associée au projet passe de près de 10 M$ à 12,3 M$.

Selon l’administration, la dépense additionnelle s’explique par un nombre plus élevé que prévu de sorties d’eau au plomb à corriger. Alors que le contrat prévoyait 133 entrées de service possiblement en plomb, la quantité est désormais de 339, peut-on lire dans le sommaire décisionnel du conseil.

«Suite à la soumission, la DGSRE [Direction de la gestion stratégique des réseaux d’eau de la Ville de Montréal, NDLR] a émis un doute sur la qualité de la base de données à l’origine de notre planification. Avec leurs équipes, ils ont procédé à une multitude d’analyses […] effectuées en amont ou simultanément à nos travaux», peut-on lire.

Depuis plusieurs années, la Ville de Montréal tente de détecter et corriger les entrées de service au plomb, en raison de la dangerosité du plomb, notamment pour le système nerveux central.

Par ailleurs une partie (environ 214 000$) du montant supplémentaire s’explique aussi par «l’oubli au bordereau de la 16e avenue de 923 mètres carrés de trottoirs».

La ville-centre assumera la dépense révisée, indique le sommaire décisionnel du conseil.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!