(Photo Métro Média - Charles-Antoine Rondeau) Le président du club les Boules de l'Île, Raymond Blanchet, la jeune joueuse de pétanque Kassandra Dufresne et le responsable des relations publiques du club, Ronald Sincennes.

PÉTANQUE Le club de pétanque les Boules de l’Île, à Pointe-aux-Trembles, est assurément l’un des plus importants de la province, alors que plus de 300 amateurs participent aux compétitions chaque été. Mais là n’est pas le plus impressionnant. Alors qu’on pourrait croire que les joueurs et joueuses prennent congé durant l’hiver, ils sont plutôt le double à pratiquer la pétanque pendant la saison froide… et ils proviennent de partout sur l’île.

Le président du club, Raymond Blanchet, parle d’un boulodrome très populaire pendant l’hiver, soit celui du centre Mainbourg. «On a plus de participants chaque année. En termes de membres, on est probablement le plus gros club au Québec. On ne trouve pas ça partout», laisse-t-il e

Kassandra Dufresne espère participer aux Jeux olympiques de 2024.

ntendre, faisant état de plus de 22 000 présences enregistrées par saison.

Une jeune joueuse de Pointe-aux-Trembles, Kassandra Dufresne, âgée de seulement 19 ans, continue quant à elle de faire sa marque dans l’univers d’un sport généralement réservé à des athlètes plus âgés. Rencontrée il y a près de 5 ans par l’Avenir de l’Est, elle revient tout juste d’Israël, où elle a participé à une compétition aux côtés d’Alain Taillefer. «La pétanque pourrait être une compétition olympique en 2024, et mon but est d’y être. Je vais m’entraîner pour y arriver», lance la passionnée.

S’entraînant désormais à des niveaux très élevés, elle ne revient que rarement au terrain de Pointe-aux-Trembles. Elle se rappelle toutefois que c’est là que tout a commencé. «Si au début ils étaient un peu contre le fait que je participe car j’étais trop jeune, à la fin, ils étaient tous fiers de jouer avec moi au Mainbourg, car ils apprennent en même temps. De mon côté, je suis vraiment fière de les aider et de m’améliorer à la fois», ajoute Kassandra.

Une vingtaine de bénévoles est nécessaire pour le bon déroulement des activités estivales, qui prennent place quotidiennement au parc Saint-Georges. Pendant la saison hivernale, ce nombre monte à 30. Le nombre de bénévoles nécessaire, ainsi que l’importante quantité de personnes participant déjà aux différentes activités n’empêchent pas le club, qui fonctionne en tant qu’organisme sans but lucratif, de vouloir accueillir plus de joueurs et de joueuses.

Cet été, sept tournois sont à l’horaire, en plus des activités quotidiennes. Pour plus d’info ou pour l’horaire complet des activités: directement au parc Saint-Georges lors des heures de pétanque, ou 514-642-7588.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!