Archives Des citoyens ont dénombré environ 300 chats errants. Ce chiffre ne prend en compte que le quartier RDP.

Lors d’une séance extraordinaire du conseil d’arrondissement, les élus de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles ont officialisé un contrat avec la SPCA pour le programme de capture, stérilisation, relâche et maintien (CSRM) des colonies de chats.

Réclamé par de nombreux citoyens et dans une pétition qui circulait en ligne depuis le mois de mai, ce programme est donc officiellement en vigueur dans RDP-PAT. Déjà disponible dans une douzaine d’arrondissements montréalais, le CSRM va permettre aux citoyens qui souhaitent s’engager dans cette démarche de faire stériliser gratuitement les chats capturés sur le territoire. Ils n’auront qu’à les emmener à la SPCA et les frais seront assumés par l’administration municipale. Un budget maximal de 10 000 $ a été adopté par les élus lors d’une séance extraordinaire du conseil tenue jeudi 26 juillet.

«On doit encore avoir des rencontres sur le fonctionnement, mais j’espère que ça va bien aller. Si tous les gens qui nous ont interpellés sur ce sujet embarquent, on devrait être en business», se félicite Suzanne Décarie, conseillère du district de Pointe-aux-Trembles.

Le programme CSRM a en effet pour objectif d’assurer à la fois la stérilisation, mais aussi le bien-être des animaux, puisque des aménagements comme des abris doivent être mis en place dans les lieux de vie des colonies pour assurer leur survie durant l’hiver.

Cela répond à un besoin dans le secteur. À RDP seulement, les citoyens qui portaient la pétition ont répertorié 38 colonies et environ 300 chats au total.
Pour fonctionner adéquatement, ce système a besoin de l’engagement de bénévoles qui accepteront de capturer les chats et de les transporter à la SPCA. «J’ai l’impression que ça devrait bien fonctionner dans l’arrondissement, croit Mme Décarie. Je me suis gardé les noms et les numéros des gens qui demandaient ce programme et ça va servir.»

Solution locale
L’arrondissement a toutefois hésité à confier ce contrat à la SPCA puisque les locaux de la société animalière sont situés dans Côte-des-Neiges – Notre-Dame-de-Grâce à proximité de l’autoroute Décarie.

«C’est loin et c’est sûr que ça va être compliqué d’aller là-bas, mais avec la SPCA ça va plus vite. Ils savent où ils s’en vont avec ce programme et on sait qu’on ne perd pas notre temps», soutient l’élue pointelière.

En raison de la présence de nombreuses colonies qui prolifèrent dans RDP-PAT, les élus ont donc décidé d’octroyer ce contrat d’urgence d’une durée d’un an, mais la situation pourrait évoluer à l’avenir. Un système local en partenariat avec des vétérinaires de l’arrondissement est déjà en réflexion.

«On va rencontrer les gens qui capturent les chats et les vétérinaires et on va regarder comment travailler ensemble. On sera en mesure de compléter ce programme qui va être évolutif. À terme, on veut avoir quelque chose de plus local», précise Mme Décarie.

La gestion animalière dans RDP-PAT est à la charge du Berger Blanc qui ne propose pas de programme comme le CSRM. Un contrat annexe a donc été accordé pour sa mise en place avec la SPCA.

Les gens qui souhaitent participer bénévolement au programme CSRM peuvent contacter l’arrondissement au (514) 868-4351.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!