Amélie Gamache Les bilirubinomètres permettent de détecter facilement la jaunisse du nourrisson, présente chez la moitié des nouveau-nés.

Les infirmières qui font les suivis postnataux à domicile dans l’est de Montréal ont désormais à leur disposition un outil pour mieux détecter l’ictère néonatal, aussi appelé jaunisse du nourrisson: le bilirubinomètre (BBM).

Les dix machines portatives disponibles permettent de simplifier grandement le travail des quinze infirmières qui assurent les visites que reçoivent tous les nouveau-nés après leur congé de l’hôpital. «C’est d’une simplicité incroyable, et il n’y a pas de risques pour l’enfant, selon l’infirmière clinicienne Karine Corbin. On ne fait que trois petites pressions au niveau du front, et nous obtenons une valeur. Cela permet d’éviter les prélèvements sanguins et les visites inutiles à l’hôpital.»

Il est donc possible de mesurer de façon précise et non invasive la quantité de bilirubine, un pigment jaune provenant de la dégradation des globules rouge, dans les tissus cutanés des nouveau-nés, au lieu de s’appuyer uniquement sur le jugement de l’infirmière.

«Avant, c’était subjectif, on évaluait si le bébé nous semblait jaune, s’il y avait d’autres facteurs de risque aux alentours, et on retournait l’enfant à l’hôpital si on n’était pas certaines, explique Karine Corbin. Le teint de la peau peut jouer beaucoup et rendre le jugement difficile, si par exemple le bébé est foncé.»

Un service unique à Montréal
Les parents du territoire de la Pointe-de-l’Île, qui couvre Mercier-Est, Anjou et Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, sont les premiers à Montréal à pouvoir bénéficier du service.

«Les réponses des parents est très positive, évidemment, se réjouit Daniela Badea, chef d’administration des programmes en santé parentale infantile pour le CIUSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal. De plus, si on obtient une valeur élevée avec la machine lors de la visite, et qu’il est donc nécessaire de faire des vérifications à l’hôpital, nous avons une entente avec l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont qui peut assurer le suivi, même si la mère a accouché dans un autre hôpital.»

L’établissement hospitalier se charge également du recalibrage régulier des bilirubinomètres.

Les BBM ont une valeur de près de 8000$ chacun, et ont été acquis grâce à un don de l’Affinerie CCR.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!