Pablo A. Ortiz Theo_Vecera et Lionel Perez

Theo Vecera, fondateur du centre communautaire pour jeunes Don Bosco, sera le candidat pour le parti d’opposition Ensemble Montréal dans Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles (RDP-PAT), à l’élection municipale partielle du 16 décembre prochain.

M. Vecera tentera de prendre la succession de Chantal Rouleau, ancienne mairesse élue sous la bannière d’Ensemble Montréal en 2017, qui a dû démissionner de son poste après avoir été nommée ministre déléguée aux Transports et responsable de la Métropole et de la région de Montréal dans le nouveau gouvernement de François Legault.

«On a beaucoup de priorité pour RDP-PAT, a affirmé M. Vecera en entrevue avec Métro. On va décider de tout ça en équipe, on veut développer le transport en commun entre Rivières-des-Prairie et Pointes-aux-trembles. On veut aussi développer les boulevards Gouin, Maurice-Duplessis, et Notre-Dame», a-t-il ajouté.

M. Vecera a aussi qualifié de «beau départ», la volonté du premier ministre François Legault de développer un tramway dans l’est de l’ile, mais n’a pas souhaité en dire plus quant à sa volonté de voir le projet aboutir.

Enfin, le candidat a promis de mettre en valeur les espaces verts et les berges de l’arrondissement, tout comme les services de proximité pour les citoyens.

L’élection partielle opposera donc Theo Vecera à Caroline Bourgeois de Projet Montréal. Mme Bourgeois a été directrice de cabinet de Mme Rouleau de 2017 à 2018 avant de rejoindre les rangs de la majorité. Mme Bourgeois est aussi une amie personnelle de M. Vecera, qui n’a pas voulu parler de la manière dont il envisage l’opposition avec la candidate de Projet Montréal pour cette campagne. «Pour moi, le plus important, c’est mon travail avec Ensemble Montréal. Ces deux partis ont des valeurs différentes et je suis plus attaché aux valeurs d’Ensemble Montréal», a-t-il précisé.

Le candidat d’Ensemble Montréal a aussi confié bien connaître l’ancienne mairesse, Chantal Rouleau, tout en affirmant qu’il n’aura aucun contact avec elle durant la campagne ou son éventuel mandat, pour respecter «le devoir de réserve» de la nouvelle ministre. Il a aussi affirmé vouloir travailler dans la continuité de l’ancienne mairesse.

«Je ne pense pas avoir besoin de nouvelle vision en ce moment. Mme Rouleau a commencé de très belles choses, on va regarder une chose à la fois, mais on va continuer ce bon travail», a-t-il dit.

Theo Vecera a fondé le Centre de leadership pour les jeunes Don Bosco il y a 21 ans. Depuis, ce centre a permis à plus de 1000 jeunes de l’arrondissement de participer à différents programmes sociaux, éducatifs, de loisir et de prévention. M. Vecera a promis de quitter son poste s’il est élu maire de l’arrondissement, pour se concentrer à temps plein à sa nouvelle tâche, a-t-il confié.

Son organisme touche d’ailleurs près de 70 000$ de subventions par année, octroyée par l’arrondissement de RDP-PAT.

M. Vecera s’est aussi fait connaître pour son engagement contre l’entreprise Sanimax, qui fait régulièrement les manchettes pour des accidents impliquant des camions remplis de carcasses d’animaux qui se déversent sur la voie publique. Il est notamment à l’origine du groupe Facebook «Sanimax SOS», qui surveille et dénonce les activités de l’usine située dans l’arrondissement. Cependant, il a affirmé mettre de côté cet «engagement citoyen» s’il est élu maire de l’arrondissement. «Il y avait une grosse équipe mobilisée, que je sois là ou non, ils vont continuer de travailler contre Sanimax», a-t-il précisé.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!