Archives / TC Media Un contrat pour une somme de 3,5 M$ a été octroyé afin de procéder à des travaux de réfection sur huit tronçons de rue à l’arrondissement.

L’arrondissement déliera les cordons de la bourse cette année afin d’effectuer différents travaux de réfection, reconstruction, réaménagement et correction dans les rues de son territoire. Au total, 7 M$ seront dépensés. Un montant important qui risque de s’accroître dans les prochaines années.

Ces cônes oranges se multiplieront cet été. Huit tronçons de rues seront refaits entièrement en plus de travaux de réfection, de reconstruction d’égouts et d’aqueduc.

Le chef de division explique que ceci est dû principalement à une nouvelle orientation mise en place par la direction générale visant à augmenter les sommes destinées à la reconstruction de l’ensemble des rues du territoire.

«Ce sont des bonnes nouvelles pour les résidents du secteur. Nous avons pour mandat de redynamiser le territoire en commençant par les «pires rues» de l’arrondissement, précise M. Donato. Nous sommes toutefois conscients que ceci aura un impact négatif sur les résidents qui devront vivre avec les problèmes de circulation, mais ça vaut la peine quand on sait qu’on aura une nouvelle rue avec une durée de vie de 20 ans.»

Il ajoute que des mesures seront mises en place afin de faciliter la vie des citoyens qui seront affectés par les travaux.

«Nous communiquons avec les résidents d’avance pour qu’ils sachent ce qui se passe dans leur territoire et qu’ils se préparent», commente M. Donato.

Les chantiers à venir
Un contrat pour une somme de 3,5 M$ a été octroyé afin de procéder à des travaux de réfection sur huit tronçons de rue à l’arrondissement.

Bernardo Donato, chef de la division de l'ingénierie à la direction du développement du territoire, en compagnie de Pascale Léger, chef de section, projet de parcs et de la division de l'ingénierie.

Bernardo Donato, chef de la division de l’ingénierie à la direction du développement du territoire, en compagnie de Pascale Léger, chef de section, projet de parcs et de la division de l’ingénierie.

«Le choix des rues visées par ce contrat a été fait en fonction d’un ensemble de critères dont l’indice de performance de la chaussée et la cote visuelle de la surface de roulement. Sans oublier les requêtes de citoyens», mentionne le chef de division.

Il y aura également des réaménagements géométriques dans plusieurs rues de l’arrondissement.

«Ce contrat de 1,8 M$ prévoit la construction de saillies de trottoirs afin d’agir à la fois comme mesure d’apaisement de la circulation, ainsi que pour sécuriser les piétons en réduisant la distance de parcours entre les rues de l’intersection», indique M. Donato.

De plus, 632 879 $ seront dépensés afin d’effectuer des travaux de réfection dans une cinquantaine de trottoirs du secteur.

Finalement, une somme de près de 900 000 $ sera affectée à la reconstruction d’égout et d’aqueduc dans la rue Sainte-Anne.

«Ces travaux dans le Vieux-Pointe-aux-Trembles s’inscrivent dans la stratégie de la gestion de l’eau. Ils font partie des interventions qui contribuent à améliorer les infrastructures collectives et la qualité de vie des citoyens», conclut M. Donato.

Se mettre à jour
«Depuis plusieurs années nous investissons des sommes importantes dans les travaux de reconstruction des rues à l’arrondissement, explique Bernard Donato, chef de la division de l’ingénierie à la direction du développement du territoire et des études techniques. Nous le faisons parce que nous avons un certain retard à rattraper, mais aussi parce que nous voulons continuer d’améliorer la qualité de vie de nos citoyens.»

L’arrondissement qui a fait des investissements de l’ordre de 23 M$ lors des cinq dernières années, affirme qu’il a déjà rattrapé le retard occasionné en 2013 en raison du manque d’entreprises autorisées par l’Autorité des marchés financiers (AMF) à exécuter des contrats publics.

«Tous les travaux de 2013 ont été réalisés dans les délais prescrits, indique M. Donato. Malgré cela, il y aura encore plusieurs chantiers en 2015, ainsi que lors des prochaines années à venir.»

Réfection des rues
-de la Gauchetière (entre la rue Poitou et Pierre-Lacroix)
-Pierre Lacroix et Parent (entre la rue de la Gauchetière et Lorraine)
-Boulevard Gouin (entre les numéros 12130 et 12150)
-Sainte-Catherine (entre la limite ouest et la 2e Avenue)
-1ère Avenue (entre la rue Victoria et de la Gauchetière)
-Victoria (entre la limite ouest et la 2e Avenue)
-Gratton (entre le 18e Avenue et Forsyth)
-Terrasse des cèdres (entre la limite sud et la rue Forsyth)

2 M$ pour les parcs de RDP-PAT

La somme la plus importante, soit 600 000 $, sera destinée au parc Claudine-Vallerand de Rivière-des-Prairies où deux terrains de soccer seront aménagés pour les tout-petits.

«Ce parc n’a presque pas été aménagé depuis sa création dans les années 90, explique Pascale Léger, chef de section projet de parcs et à la division de l’ingénierie. Cette année, nous allons le réaménager au complet parce qu’il est très utilisé et qu’il y a une forte demande pour des terrains de soccer dans le quartier.»

Au total 600 000 $ seront dépensés au parc Claudine-Vallerand.

Au total 600 000 $ seront dépensés au parc Claudine-Vallerand.

Ainsi, une aire de jeux pour enfants, des sentiers éclairés et une plantation d’arbres et de végétaux changeront le visage de ce parc.

«Nous allons également niveler le terrain et installer des clôtures pour que les enfants puissent jouer de façon plus sécuritaire», ajoute Mme Léger.

Les travaux dans les parcs Doris-Lussier et Marcel-Léger, tous les deux situés dans le secteur de Pointe-aux-Trembles, viseront principalement à rendre le fleuve plus accessible aux gens du quartier.

«Il y aura des travaux afin de niveler les sentiers, créer des zones de détente et une vue sur le fleuve. Il sera aussi question d’améliorer les conditions d’accessibilité universelle. Surtout dans le parc Marcel-Léger où il y a le quai qui sert de point de rencontre pour les gens qui empruntent la navette fluviale», indique la chef de section.

Début des travaux à la Plage de l’Est
Près de 350 000 $ seront destinés à des travaux d’infrastructures sur le site de la future Plage de l’Est, à l’angle de la rue Bureau et de la 96e avenue au Bout-de-l’Île.

«Ce seront surtout des travaux souterrains pour installer les égouts et l’aqueduc, explique Mme Léger. Nous devrons également procéder à des travaux de décontamination d’une partie des sols, mais nous ne savons pas encore combien d’argent sera nécessaire pour cette étape, car nous attendons des soumissions.»

Rappelons aussi que des sommes de l’ordre de 410 000 $ seront utilisées afin d’aménager la première piste régionale de BMX à Montréal. Elle sera située dans les terrains de la ville à l’école secondaire de la Pointe-aux-Trembles.

«Cette nouvelle piste répondra aux normes d’aménagement d’une piste régionale. Elle pourra donc accueillir les Jeux du Québec qui auront lieu à Montréal en 2016», signale la chef de section des parcs.

Mise à niveau des jardins communautaires
Des sommes seront également investies dans six jardins communautaires de l’arrondissement.

«Chaque jardin communautaire a des besoins différents, mais nous allons essentiellement améliorer les services aux jardiniers. Il y aura des nouveaux cabanons, les sites seront mieux éclairés, ajout de mobilier, bref, des mises à niveau qui permettront aux gens de mieux jardiner», conclut Mme Léger.

 

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!