Jean-Marc Gilbert/TC Media la mairesse Chantal Rouleau

La plainte en déontologie contre la mairesse Chantal Rouleau a été retirée. Le désistement du plaignant, Daniel Le Pape, ex-directeur de l’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, serait à l’origine de l’abandon de l’enquête qui a débuté à l’automne 2014.

L’ex-directeur qui a travaillé à l’arrondissement de 2011 à 2012, reprochait à la mairesse d’avoir contrevenu au Code d’éthique et de conduites des membres du conseil de la Ville et des conseils d’arrondissement.

Contacté par TC Media, M. Le Pape évoque un nouvel emploi lui laissant peu de temps pour assister aux audiences devant la Commission municipale du Québec (CMQ), organisme gouvernemental en charge du dossier pour justifier sa décision.

«Je ne veux pas que cette plainte interfère avec mon nouveau travail, dit-il. Je suis en charge de plusieurs projets dans le cadre de mon emploi et je n’ai pas le temps ni l’énergie nécessaires pour poursuivre ces démarches.»

Une ordonnance de non-publication protégeait jusqu’à maintenant l’identité du plaignant, ainsi que la nature de la plainte en question.

L’ordonnance a toutefois été retirée par les juges Denis Michaud et Sylvie Piérard qui considéraient que le maintien de celle-ci «n’écarte pas un risque sérieux d’atteinte à la bonne administration de la justice», tel que mentionné dans la décision rendue par la CMQ.

Le mystère se poursuit
Les faits précis reprochés à la mairesse n’ont toujours pas été rendus publics par la Commission.

Le plaignant a pour sa part, refusé de les commenter, car il estime «que ce n’est pas à lui de les dévoiler.»

«Je ne tiens pas à expliquer en détails les motifs qui m’ont poussé à déposer cette plainte. Je n’ai pas envie d’aller sur la place publique. Je vais attendre que les informations soient révélées, si elles le sont, avant de me prononcer.»

Au moment de la publication, la mairesse Rouleau n’était pas disponible pour commenter la décision.

 

 

 

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!