Grâcieuseté-Karine Patoine-Archambault Un nouveau Forum jeunesse sur la prévention de la criminalité et de la violence dans les communautés noires se tiendra cet automne.

Des membres d’un organisme jeunesse de Rivière-des-Prairies demandent aux élus de construire un centre communautaire qui répond à leurs besoins.

Idéalement situé près de l’école Jean-Grou, ce centre pour les jeunes devrait notamment réunir un café, un studio d’enregistrement, un espace d’étude, ou encore un skate parc intérieur.

Cette idée vient des participants du programme Jeunes Leaders de RDP.

Ils en ont fait la demande devant différents décideurs de l’arrondissement, réunis lors d’une des activités de l’organisme. Le député d’Honoré-Mercier, Pablo Rodriguez et la conseillère d’arrondissement, Nathalie Pierre-Antoine, étaient présents, ainsi que des parents, des membres des écoles, des directeurs d’organismes communautaires et un représentant de la police.

Interpellée, Nathalie Pierre-Antoine a informé les jeunes que la construction prochaine de L’Espace Rivière, le futur centre multifonctions qui regroupera bibliothèque, maison de la culture et organismes communautaires, allait répondre à plusieurs de leurs demandes.

Les autres représentants, qui n’ont pas de pouvoir décisionnel dans ce dossier, ont félicité les jeunes pour leur initiative. «Vous avez apporté vos revendications sur la place publique. Vous avez été des citoyens responsables», a déclaré Henri-Robert Durandisse, commissaire à la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île.

Un projet pour un meilleur environnement
L’activité «On a le droit», organisée par les Jeunes Leader RDP, pour réunir les différentes instances de l’arrondissement, fait suite à leur participation au Forum jeunesse sur la prévention de la criminalité et de la violence dans les communautés noires.

Cette rencontre a permis aux jeunes noirs de chaque arrondissement de Montréal, de déterminer les enjeux qui leur étaient propres. Chez les jeunes de RDP, la méconnaissance de leur identité culturelle, la volonté de la partager avec leur entourage et la recherche de modèles accessibles sont les thèmes qui ont émergés.

Pour remédier à ces problèmes, les jeunes devaient proposer un projet pour «contribuer à la création d’un environnement plus sain et positif dans leur communauté locale», d’où l’idée d’une rencontre avec les décideurs pour discuter autour de la création d’un centre communautaire de loisirs jeunesse.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!