Une Prairivoise récemment admise à l’École supérieure de ballet du Québec rêve de performer parmi les grands.

Emma D’Urso étudie au Pensionnat du Saint-Nom-de-Marie, dans Outremont, depuis la fin août. L’adolescente de 13 ans y suit un profil danse-étude qui lui permet de s’entraîner avec ses professeurs de ballet l’avant-midi, puis de suivre ses cours académiques de deuxième secondaire l’après-midi.

Elle ne faisait du ballet que depuis la 5e année quand elle a réussi une audition de l’école l’hiver dernier, explique son entourage. Admise à la suite d’un stage mené en juin dernier, elle s’entraîne aujourd’hui avec des filles comptant plus d’années d’expérience qu’elle.

«C’est difficile de les rattraper parce qu’elles savent un peu plus de choses que moi, mais je suis pas mal sûre qu’elles n’ont pas commencé à danser le ballet de façon professionnelle à 4 ans», se rassure la jeune résidente de Rivière-des-Prairies.

Un don
Emma est une danseuse douée, avec un fort potentiel pour la danse, «le corps, la présence, la force, l’état d’esprit, l’éthique de travail et la discipline nécessaires», soutient la directrice de son ancienne école de danse.

«Quand on l’a vu danser le ballet, tous les profs ici se sont dit qu’il fallait vraiment faire quelque chose parce que cette jeune fille est exceptionnelle. On doit l’amener dans un programme professionnel», se souvient la directrice de l’école de danse Extravadanza, Cara Carosielli.

Ayant appris d’autres styles de danse, Emma apprécie la beauté et la rigueur du ballet, ainsi que le fait qu’il lui permet de se «déplacer avec grâce, contrôle et force sur la scène». Elle aime regarder Le lac des cygnes, Casse-Noisette et Giselle sur YouTube et espère un jour s’exécuter dans un de ces spectacles. Elle a d’ailleurs pu admirer l’envers du Le lac des cygnes sur scène, avec son ancienne école de danse.

«J’aimerais jouer dans Casse-Noisette parce que c’est du ballet mélangé avec des parties amusantes ou Giselle parce que c’est plus « ballet », mais super beau», confie la jeune admiratrice de la danseuse américaine Misty Copeland.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!