Photo gracieuseté Le cauchemar des résidents des habitations Marie-Victorin à Rivière-des-Prairies s'est terminé vendredi dernier lorsque les policiers ont procédé à des arrestations.

Une dizaine de policiers du Service de police de Montréal (SPVM), dont le groupe d’intervention tactique (GTI), sont intervenus, le vendredi 17 novembre à 10h30 dans un logement de la rue Jacques-Rousseau à Rivière-des-Prairies, dans le cadre d’une perquisition de stupéfiants.

 

Cette opération a permis d’arrêter cinq des sept personnes responsables de différents délits, dont possession et vente de stupéfiants. Ainsi, quatre hommes et une femme âgés entre 19 et 30 ans ont comparu et ont été libérés sous conditions de ne pas se trouver dans le secteur des habitations en question.Ils devront comparaître de nouveau ultérieurement. Deux autres personnes sont toujours recherchées dans cette affaire.

Les policiers ont ainsi mis fin au grabuge qui perdurait depuis près d’un an dans un logement des habitations Marie-Victorin. «Ce groupe tenait des rassemblements bruyants qui donnaient souvent lieu à des bagarres et de la vente de stupéfiants. Des vols et des dommages ont aussi été commis dans les locaux de rangements à l’intérieur de l’immeuble», souligne l’agent Normand Séguin, du poste de quartier 45 à Rivière-des-Prairies.

Des comprimés de « speed » et de la marijuana ont aussi été saisis dans l’appartement visé.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!