Photo TC Media - Nathalie Vigneault Les copropriétaires Agostino Sanzone et Michel Bourgault en compagnie de leur employé Pierre-Luc Roy, avec de la marchandise à donner.

Pierre-Luc Roy, commis chez IGA Extra de Rivière-des-Prairies, a convaincu ses employeurs d’offrir les aliments retirés des rayons, mais toujours bons, à des gens dans le besoin, plutôt que de les envoyer au conteneur à déchets.

«Ça me faisait mal au cœur chaque fois que je devais jeter l’équivalent de quelques centaines de dollars en nourriture. J’ai eu l’idée de les offrir aux Gardiens de la rue et mes patrons ont accepté», raconte Pierre-Luc Roy, commis aux rayons des produits laitiers et assistant-gérant en formation.

On ne peut pas fermer les yeux sur cette réalité»

-Michel Bourgault copropriétaire du IGA Extra Bourgault et Sanzone

Les Gardiens de la rue livrent directement la nourriture amassée aux personnes sans-abri à Montréal et à Saint-Jérôme. Sur sa page Facebook, l’organisation publie régulièrement des vidéos et des photos des livraisons effectuées.

«J’ai été vraiment touché par cette cause, on ne peut pas fermer les yeux sur cette réalité, estime Michel Bourgault copropriétaire du IGA Extra Bourgault et Sanzone. La nourriture que l’on sort des rayons, comme les produits laitiers par exemple, est souvent encore bonne pour au moins une semaine. C’est juste que les clients ne vont pas l’acheter et on comprend ça. Maintenant, plutôt que de les jeter à la poubelle, on les offre aux gens dans le besoin», indique celui qui participe depuis longtemps à différentes causes dans la communauté prairivoise avec son épouse Lucie Lavigne.

Bonne nourriture variée

Chaque semaine ce sont pas moins de 20 à 30 boîtes d’environ 20 kilogrammes chacune de nourriture qui sont données à Gardiens de la rue, une valeur estimée à 2500$ par semaine. Elles contiennent tantôt des yogourts, du fromage, du jus, des sandwichs préparées le jour même, tantôt des plats cuisinés que l’ont prend soin de congeler et plus récemment, des fruits et légumes.

«Le tout est gardé au frigo ou au congélateur et est ramassé le lendemain ou le surlendemain», explique M. Roy. Gardiens de la rue s’occupe ensuite de trier et parfois même de cuisiner les denrées qui seront redistribuées directement dans les parcs ou les métros.

«J’ai accompagné les Gardiens lors d’une distribution de nourriture et je peux vous dire que de voir le sourire de ces gens qui reçoivent la nourriture, on constate que ça fait vraiment une grosse différence», témoigne M. Roy.

«Le gardien» de la rue

Les Gardiens de la rue a été fondé en 2013 par Mathieu Labrosse, qui fut lui-même sans-abri. Aujourd’hui il est préposé au bénéficiaire à l’hôpital de la Cité-de-la-santé de Laval. Avec l’aide d’autres bénévoles et d’amis, il réalise deux distributions par semaine, soit à Montréal et à Saint-Jérôme. Il envisage aussi livrer à Laval. Plusieurs de ses vidéos montrant la réalité de la rue sont partagées des centaines de fois sur Facebook.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!