Nafi Alibert/TC Media Située au 7900 Avenue Blaise-Pascal, l’entreprise Artefact Studio est la première à avoir sauté dans ce nouveau programme qui aide les entreprise de l’Est à retenir leurs employés temporaires.

Deux entreprises expérimentent le prêt de main-d’œuvre en s’échangeant ponctuellement leurs employés. Une première dans l’est de Montréal qui vise à sauvegarder l’emploi local.

La première est spécialisée en conception de décor et se situe à Rivière-des-Prairies. La deuxième, basée à Anjou, est experte dans le domaine de la récupération de matières résiduelles. Leur point commun? À s’y méprendre : aucun. À y regarder plus près, Studio Artefact et USD Global doivent toutes deux pallier des difficultés de recrutement récurrentes.

«Les décors de Noël représentent 90 % de nos commandes, commence Micheline St-Jean, la coordonnatrice des ressources humaines chez Studio Artefact, une entreprise qui compte 30 employés permanents.

Pendant leur période de haute production, de juillet à novembre, les effectifs y grimpent toutefois de façon fulgurante. Entre les peintres, les sculpteurs, les menuisiers et autres artisans, ce sont plus de 200 personnes additionnelles que Mme St-Jean doit recruter. «C’est énorme! Chaque année il est difficile de trouver autant de personnes, et chaque année on doit les mettre à nouveau à pied», explique-t-elle.

Une approche «gagnant-gagnant» 

Répandu dans les secteurs d’emploi saisonnier comme le tourisme ou la pêcherie, le prêt de main-d’œuvre interentreprises pour une période déterminée vise à répondre au manque de personnel lors de périodes plus achalandées et à leur inévitable mise à pied derniers dans les périodes plus tranquilles.

«Nous avons donc proposé d’évaluer la mise en valeur d’une solution audacieuse et innovatrice», souligne Véronique Perreault, conseillère en gestion des ressources humaines chez PME MTL Est-de-l’Île, l’organisme qui a initié ce projeta afin de répondre aux enjeux de recrutement que connaissent les entreprises de ce secteur de Montréal.

Ainsi, depuis le mois dernier, Studio Artefact a prêté cinq de ses manutentionnaires à USD Global. «Ce sont cinq perles à qui nous ne pouvions plus proposer de travail, mais que je suis sûre de voir revenir dans quelque temps», partage Mme St-Jean, qui espère avoir trouvé une manière de fidéliser ses meilleurs employés temporaires, en leur évitant une éventuelle période de chômage forcé.

«En plus de faciliter la création du partenariat avec Studio Artefact, les conseillères de PME MTL Est-de-l’Île nous ont permis d’accélérer le processus de notre stratégie d’embauche de façon à combler les deux tiers de nos besoins de main-d’œuvre en peu de temps, réduisant par le même fait nos coûts de dotation», s’enthousiasme à son tour Maxim Melançon, superviseur des opérations chez USD Global.

Satisfait de la tournure que semble prendre ce tout premier «partenariat prometteur», PME MTL Est-de-l’île souhaite étendre le prêt de main-d’œuvre à d’autres entreprises du secteur qu’elle dessert «afin de créer des synergies entre elles et […] créer une multitude de maillages à long terme entre les entreprises du territoire».

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!