Marilyn Bouchard Un des portraits pris par Marilyn Bouchard pour la campagne Une pose pour le rose.

155 photographes québécois se mobilisent pour la campagne Une pose pour le rose afin d’amasser 100 000 $ pour lutter contre le cancer du sein. La photographe prairivoise Sabiha Merabet a rejoint le mouvement.

Lancée le 8 mars dernier à l’occasion de la Journée internationale des femmes, Une pose pour le rose est une levée de fonds organisée au profit de la Société canadienne du cancer.

Le concept: offrir à des femmes l’opportunité se faire immortaliser le portrait devant l’objectif de photographes professionnels «pour la modique somme de 20 $».

«L’intégralité des profits serareversée pour soutenir la lutte contre le cancer du sein», explique Sabriha Merabet, la seule photographe de Rivière-des-Prairies (RDP) à participer à cette action.

 

40 femmes recherchées à RDP

Le 8 avril prochain, Sabriha accueillera ses modèles d’un jour, le temps d’un cliché dans le petit studio qu’elle a installé à son domicile au 8024, Avenue Jean-Darcet.

«C’est une cause qui me tient particulièrement à cœur, partage-t-elle. Ma sœur ainée, est une survivante du cancer du sein et j’ai appris qu’un petit geste peut faire une grande différence quand la maladie frappe.»

Celle qui travaille le jour au service administratif de l’établissement de détention de Rivière-des-Prairies a récemment obtenu son diplôme en photo au Collège Marsan.

«Je ne pouvais passer à côté de cette merveilleuse action en donnant un peu de mon temps, mais j’ai de la misère à mobiliser les femmes à RDP, déplore-t-elle. À date, 6 participantes sur les 40 que je recherche ont manifesté de l’intérêt.»

Une d’entre elles est Johanne, une citoyenne prairivoise qui surmonté sa «grande timidité» pour poser devant l’objectif de Sabiha car elle souhaitait «poser une action concrète en support à toutes ces femmes courageuses qui doivent mener un combat contre cette maladie et ce, tout en bénéficiant des talents d’une photographe passionnée».

Du petit projet perso à une levée de fonds provinciale

C’est la photographe Marilyn Bouchard qui lancé ce mouvement l’an dernier depuis Jonquière dans l’idée de récolter, à elle seule, 3000 $. Mais très vite, le projet fait parler de lui. De bouche à oreille, des photographes se passent le mot et la rejoignent pour soutenir cette cause. «Au final, on s’est retrouvé à 80! On a photographié comme 2000 femmes et on a réussi à amasser 70 000 $ en incluant les dons personnels additionnels que les gens ont faits en ligne», expose-t-elle.

Cette année ils sont près du double, et un photographe sur trois affiche déjà complet. À son niveau, Marlyn tirera le portrait de 200 femmes en une journée, le 8 avril.

«Toutes les places qu’elle offrait son parti en 1h. Je ne comprends pas pourquoi l’intérêt n’est pas le même ici», répète Sabiha qui ne désespère pas pour autant. «Je ne voulais pas passer à côté de cette opportunité de rendre de merveilleuses femmes heureuses en mettant en avant leur beauté naturelle», confie-t-elle en rappelant que les femmes ayant combattu ou luttant contre un cancer peuvent être inscrites sur une «liste rose». «Les survivantes sont nos invitées, confirme Marilyn, je souhaite aussi leur offrir un moment pour elles, juste à elles.»

Sabiha offrira ses séances photo les 6,7 et 8 avril prochain. Il reste encore 34 places disponibles pour les Prairivoises qui souhaitent participer à Une pose pour le rose.


Inscription en ligne sur le site ou en contactant directement Sabiha : sabihamerabet@gmail.com ou 514 806-2633.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!