Photo gracieuseté Samantha et Adriano, double champion du monde de salsa, lors du World Salsa Summit de Miami, le 6 janvier dernier.

Samantha Scali et son partenaire de danse Adriano Leropoli ont été sacrés champions du monde de salsa en remportant la première place du World Salsa Summit de Miami.

«Nous sommes les premiers Canadiens à décrocher ce titre», révèle Samantha Scali qui a remporté, avec Adriano Leropoli, le trophée de meilleurs danseurs du monde de salsa, le 6 janvier dernier.

C’est même un doublé pour le duo de salseros professionnels qui étaient déjà monté sur la première marche du podium de cette compétition internationale en 2017.

«Certains trouvent cela drôle que des Canadiens d’origine italienne dansent aussi bien la salsa et soient même les meilleurs représentants de cette danse latine», lâche-t-elle, elle aussi un brin amusé de l’exploit qu’elle a réalisé.

Un rêve d’enfant

Du haut de ses 23 ans, Samatha a découvert cette danse originaire de Cuba il y a plus de 10 ans en regardant l’émission Dancing with the Stars. Animée par le désir de bouger comme ses idoles, elle s’inscrit à Salsa cubana, une école de danse de Rivière-des-Prairies qui a fermée depuis.

C’est là qu’elle rencontre celui qui deviendra son compagnon de danse : Adriano. Il avait juste un an de moins qu’elle mais pratiquait déjà la salsa depuis l’âge de 5 ans, et avait déjà du talent puisqu’il assistait le professeur pendant les cours.

«On a immédiatement cliqué, se souvient Samantha. On était les seuls enfants dans un monde d’adultes, on a tout de suite partagé la même passion intense pour la danse et le même rêve de devenir un jour Champion du monde et d’avoir notre propre studio.»

Un autre doublé sans faute pour les jeunes danseurs qui ont ouvert, il y a 3 ans, le studio Novaera à Saint-Léonard.

«On ouvre une porte pour certains jeunes qui n’auraient pas osé se lancer dans les danses de couple, qui ne sont pas très populaires à nos âges. On est d’ailleurs toujours les plus jeunes dans notre division lorsqu’on participe à des compétitions», partage Samantha.

À en croire les juges qui les ont propulsés à la première place du Championnat du monde à Miami, c’est la «salsa authentique» que pratique le duo ainsi que la technique et qualité de leurs mouvements qui leur ont permis de se démarquer pendant deux années consécutives.

«On ne fait pas de figures acrobatiques compliquées ou dans les airs, on garde toujours les pieds au sol, et c’est ce qui a plu», rapporte Samantha qui, comme Adriano, danse au moins 5 à 6 heures par jour.

Une carrière à l’international

Le duo qui «habite depuis toujours» à Rivière-des-Prairies parcourt désormais le monde grâce à ce titre de Champion du Monde.

«Ça a donné un véritable boost à notre carrière», reconnait Samantha qui représente le Canada depuis 2015 dans des compétitions au niveau international. Mais comme elle dit, depuis un an, tout s’est accéléré pour les jeunes danseurs qui ont désormais des entraîneurs de renom qui les suivent depuis New-York, Porto-Rico et Miami.

«On les retrouve dans les nombreux congrès auxquels on participe à l’étranger pour donner des ateliers, des spectacles ou être juges des compétitions à notre tout», explique-t-elle.

En plus des cours qu’ils donnent à leur studio, Samantha et Adriano réalisent aussi des chorégraphies vidéo pour coacher à distance d’autres danseurs aux quatre coins du monde, en Inde, en Chine ou encore en Australie.

«C’est comme cela qu’on gagne notre vie et que nous avons réussi à faire de notre passion notre carrière», a de quoi se féliciter Samantha.

Après un voyage en Italie le mois dernier, le couple de danseurs s’envolera pour l’Équateur la semaine prochaine pour assister à un autre Congrès auquel ils ont été invités.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!